Rentrée : quelles formations pour décoller ?

DOSSIER

Se former, c’est primordial. Les métiers d’assistante de direction, d’assistante métiers ou d’office manager s’enrichissent et évoluent constamment. Après la pandémie et la généralisation du télétravail et du travail hybride, les nouveaux modes collaboratifs, le management « 3.0 » induit par la transformation digitale, tous les nouveaux outils RH et de gestion… Bref, c’est de plus en plus compétitif.

ll est donc essentiel de se former pour monter en compétences et gravir les échelons. 
Alors que nous démarrons 2023, Assistant(e) Plus souhaite vous partager ses conseils. Les dispositifs en place, les anarques à éviter, les formations utiles pour vous accompagner convenablement dans vos démarches.

Quels types de formations

Dans une société qui évolue constamment, il est important de se former pour monter en compétences et rester efficaces au travail. Sachez qu’il existe plusieurs types de formations en entreprise. Retour sur ces différents modèles.

Le présentiel

Ce type de formation est le plus courant dans la formation professionnelle. Les cours peuvent être collectifs ou individuels. De nombreux organismes peuvent proposer ce type de formation. Par exemple, un organisme de formation, une entreprise ou encore un établissement d’enseignement. Le fait que l’apprentissage se réalise en présentiel impose de s’organiser en adaptant son planning.

Le e-learning

La formation en e-learning s’effectue par voie électronique. L’apprentissage en ligne peut avoir lieu à distance, depuis chez soi ou dans l’entreprise, pendant le temps de travail des salariés. Généralement, la formation concerne des thématiques liés au travail des collaborateurs.

Il en existe plusieurs formes. Premièrement, les MOOC (Massive Open Online Course) qui sont des modules de formation pouvant être suivis par énormément de personnes en simultané. Deuxièmement, les COOC (Corporate Open Online Course). Ce sont des cours privés et professionnels faits pour les salariés. Enfin les SPOC (Small Private Online Course) qui sont des cours privés pour un petit groupe de personnes.

La formation professionnelle

Cette formation est très bénéfique pour les collaborateurs qui souhaitent se former dans leur vie professionnelle ou changer de métier. L’avantage est de gagner en compétences ce qui est une véritable valeur ajoutée dans les deux cas de figure.

L’autre avantage est que l’entreprise peut accompagner le salarié vers l’emploi qu’il vise. Cela montre une image positive de votre entreprise. L’évolution et les changements de postes sont possibles.

La formation en blended-learning

 Ce type de formation est une combinaison entre e-learning et formation en présentiel. Le salarié bénéficie d’un formateur et donc d’un certain encadrement et en même temps il a accès à des cours en ligne ce qui lui offre la possibilité d’organiser son emploi du temps selon sa convenance.

La formation continue

Cette formation s’adresse à des personnes qui ont déjà travaillé dans une entreprise ou en tant qu’indépendants et qui souhaitent reprendre leurs études. Les personnes à la recherche d’un emploi sont également concernées par ce type de formation.

La VAE

En réalité cette formation appelée Validation des Acquis de l’Expérience n’en est pas vraiment une. Elle est destinée à toutes les personnes, peu importe leur âge ou leur niveau d’études.

La VAE sert à obtenir une certification professionnelle pour un poste qu’un salarié a exercé sans avoir la qualification pour. Le salarié fait donc valoir ses années d’expérience pour obtenir une certification officielle.

La formation qualifiante

Cette formation s’effectue pendant une formation continue. Après avoir suivi une telle formation, le salarié n’obtient pas de certification, mais il gagne en compétences. Il est directement opérationnel et peut obtenir un nouveau titre au sein de l’entreprise.

 

Les obligations des entreprises

La loi impose aux employeurs d’effectuer des formations à leurs frais sous peine de recevoir une amende. On vous explique ce que vous devez savoir.
D’après l’article L6321-1 du code du travail, l’employeur doit assurer « l’adaptation des salariés à leur poste de travail et veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations ». L’entreprise doit également proposer des formations permettant aux salariés d’occuper un nouvel emploi dans le cadre d’un reclassement, assurer la formation d’un jeune en contrat d’insertion ou d’alternance. La formation des salariés par l’employeur est également obligatoire « lorsqu’un accord ou la convention applicable à l’entreprise prévoit des périodes de formation (après une mutation, un congé de longue durée) et lorsque le contrat de travail contient un engagement de l’employeur à le former ». Former les collaborateurs pour assurer la sécurité L’entreprise doit prévoir des formations afin d’assurer la santé des salariés, mais aussi la sécurité au travail conformément à l’article R4141-3 du Code du travail : « La formation à la sécurité a pour objet d’instruire le travailleur des précautions à prendre pour assurer sa propre sécurité et, le cas échéant, celle des autres personnes travaillant dans l’établissement ».
Il existe trois formations liées à la sécurité qui sont : la formation incendie, la formation sauveteur secouriste du travail (SST) et la formation des membres du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) inscrite dans l’article L4614-14 du Code du travail.

Ces formations concernent les nouveaux salariés, les salariés en CDD ou en CDI, les salariés qui changent de poste de travail ou de technique, les apprentis et les stagiaires, les salariés qui reprennent le travail après 21 jours d’arrêt et les salariés liés par un contrat de travail temporaire, « exception faite de ceux appelés pour exécuter des travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité et déjà dotés de la qualification nécessaire à cette intervention ». La responsabilité de l’employeur Après avoir été embauché, le salarié doit être informé qu’il bénéficie d’un entretien professionnel, consacré à des perspectives d’évolution professionnelle, avec son employeur tous les deux ans. De plus, tous les six ans, conformément aux modalités de l’article L.6315-1 du Code du travail, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié.
D’après la loi « Avenir professionnel » du 5 septembre 2018, les salariés (dans les entreprises d’au moins 50 salariés) doivent être formés tous les six ans. Car, en effet, les laisser sans formation pendant un certain temps peut leur porter préjudice. Dans ce cas-là, les salariés peuvent obtenir des dommages et intérêts.

Si les formations ne sont pas mises en place, l’employeur peut se voir infliger une amende de 3 750 euros par salarié concerné. A noter que les formations obligatoires sont considérées comme des heures de travail et sont donc rémunérées au même titre que le salaire. Enfin, ces formations peuvent être à l’initiative de l’employeur, dans le cadre d’un plan de développement des compétences ou à l’initiative du salarié lorsqu’il est en congé ou dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).  

Choisir une formation : les questions à se poser

Avec toutes les formations qui existent, il peut être difficile de faire le bon choix pour sa carrière professionnelle. Assistantes de direction, office managers et personnels des ressources humaines, on vous dévoile les questions importantes que vous devez vous poser pour choisir la bonne formation.

Avant de se poser mille et une questions, il faut d’abord définir son projet professionnel. Le métier visé, les compétences souhaitées, le niveau d’études requis. Dès que cette première réflexion est faite, il faudra donc s’orienter vers les formations et les organismes qui conviennent.

Par exemple, pour bénéficier d’un Compte Personnel de Formation Projet de Transition Professionnelle, il faut que la formation soit non seulement éligible au CPF, mais aussi qu’elle soit inscrite au RNCP ou au Répertoire spécifique. A noter que le dossier de financement de CPF TP ne peut pas être retenu si l’organisme de formation n’est pas « référençable dans Datadock ».

Après avoir posé cette première base et cherché les formations qui existent sur ces différents sites www.defi-metiers.fr, www.intercariforef.org/formations, www.iciformation.fr, www.moncompteformation.gouv.fr, il est temps de se poser les bonnes questions.

 Les questions importantes

1. Est-ce que la formation est de qualité ? Quelles sont les méthodes d’apprentissage ? Comment s’organisent les cours ? Nous vous suggérons pour cela de rencontrer les organismes de formation ou des personnes qui suivent ou ont suivi la formation.

2. Combien de temps dure la formation ? Est-ce qu’elle dépasse le temps d’indemnisation par Pôle Emploi si je suis demandeur d’emploi ?

3. Est-ce que la formation est à la fois théorique et pratique ? Il s’agit de savoir sur quel type de formation on est. Une alternance, une formation blended-learning etc.

4. Est-ce que la formation délivre une certification ou une attestation de formation ?

5. Est-ce que la formation est reconnue ?

6. Combien coûte la formation ? Et peut-elle être financée par un organisme tiers ?

Voilà quelques questions qui vous permettront de choisir la formation qui vous convient. Ce qui importe, c’est de veiller à ce qu’elle corresponde scrupuleusement au projet professionnel et aux compétences que vous souhaitez acquérir.

     

    Le CPF de Transition Professionnelle, le nouveau CIF

    Le 1er janvier 2019, le dispositif CIF a été remplacé par le CPF de Transition Professionnelle. Un projet dont les assistantes et office managers salariés peuvent bénéficier pour changer de travail.

    La loi « Avenir professionnel » a changé la donne le 1er janvier 2019. En effet, le congé individuel de formation (CIF), un dispositif permettant aux salariés de prendre congé pour se former, préparer et passer un examen afin d’obtenir un titre ou un diplôme enregistré au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles), a été supprimé pour laisser place au Compte Personnel de Formation de Transition Professionnelle (CPF TP).

    Cette nouvelle mouture a pour but de permettre aux salariés de « changer de métier ou de profession dans le cadre d’un projet de transition professionnelle » en obtenant un congé spécifique.

    Qui peut en bénéficier ?

    Les salariés en CDI pouvant justifier d’au moins deux ans d’ancienneté dont douze mois dans la même entreprise.

    Concernant les salariés en CDD, ils doivent avoir effectué deux ans de travail lors des cinq dernières années. La durée du contrat « devant être d’au moins quatre mois sur les 12 derniers ». Ce calcul d’ancienneté n’est pas applicable aux salariés possédant un contrat d’apprentissage, un contrat de professionnalisation, un contrat d’accompagnement dans l’emploi ou encore d’un contrat en CDD qui se poursuit en CDI.

    Les procédures à effectuer

    Le salarié doit faire une demande de congé 120 jours avant le début de la formation s’il doit être absent pendant au moins six mois. S’il a besoin d’un arrêt de travail inférieur à six mois ou si la formation se déroule à temps partiel, la demande doit être faite 60 jours avant. L’employeur a 30 jours pour donner sa réponse.

    Après avoir obtenu l’accord de l’entreprise et après avoir pris contact avec l’organisme de formation, le salarié doit procéder à une demande de prise en charge auprès de la Commission Paritaire Régionale Interprofessionnelle (CPRI) qui a également le rôle d’évaluer le dossier.

    Le CPF TP peut être refusé

    Si l’employeur estime que les conditions ne sont pas remplies pour bénéficier d’un CPF de transition professionnelle. De plus, il peut également « différer le congé pour neuf mois maximum » s’il y a trop de salariés absents pendant la période de demande de congé ou encore si cela porte atteinte à la « bonne marche de l’entreprise ».

    CPF : comment éviter les arnaques ?

    Depuis quelques années maintenant, les arnaques au CPF ne cessent de croître au point même que certains organismes frauduleux soient parvenus à détourner des millions d’euros. Adam Hemon, fondateur de Venus Consulting nous livre ses conseils pour éviter les arnaques.

    « Nous constatons l’arrivée de nouveaux acteurs dans le secteur de la formation, sans aucune connaissance du métier. En effet, comme plus de 38 millions de personnes possèdent un CPF, ils pensent surfer sur une opportunité lucrative, et nous les vrais professionnels du métier nous commençons à avoir une réputation ternie à cause de ces pratiques », explique Adam Hemon. C’est dans ce contexte qu’il crée Venus Consulting, un organisme de formation partageant des conseils pour bien choisir sa formation et éviter les arnaques.

    Une certification Qualiopi ?

    L’organisme de formation doit posséder sa propre certification Qualiopi. Pour le vérifier, il suffit de consulter la liste publique des organismes de formation sur data.gouv.fr ou https://www.proneo-certification.fr/annuaire-organismes-formation-qualiopi et de saisir le numéro de Siren de l’organisme de formation.

    ⇒ Valider certaines informations sur le site web

    Certains organismes de formation proposent des formations qui n’ont aucun lien avec leur cœur de métier. Il est donc important de confirmer la spécialisation de l’organisme dans les formations et la mention de son numéro d’agrément sur le site web de celui-ci.

    ⇒ Un organisme français ?

     Plusieurs organismes sont basés à l’étranger et ne connaissent pas le secteur de la formation en France. Pour s’assurer que l’entité est implantée dans le pays, il faut regarder s’il propose des formations en présentiel.

    ⇒ Sa réputation

    Il peut être important de vérifier l’ancienneté de l’organisme de formation, l’existence ou non d’avis positifs, son engagement dans une démarche de qualité.

     

    Ι Avis d’expert Partenaire Ι

    Assistante virtuelle : une évolution inéluctable ?

    En pleine expansion depuis quelques années en France, et déjà en vogue aux Etats-Unis et au Japon, le métier d’assistante virtuelle offre une promesse alléchante : travailler depuis chez soi ou à l’étranger en préservant une vie professionnelle et privée équilibrée.

    Par Claire Lequeux, directrice de l’organisme de formation L’forme

    Les métiers d’assistante de direction, d’office manager, d’assistante commercial ou administratif vous sont totalement familiers. Mais connaissez-vous celui d’assistante virtuelle ?
    C’est un métier qui connaît un véritable boom depuis la crise sanitaire.

    La pandémie a eu pour effet de remettre en question notre façon de travailler, le sens que l’on donne à notre vie… Elle nous a poussés à réfléchir sur nos habitudes, nos routines et nos valeurs, tant dans notre vie personnelle que professionnelle.
    De ces réflexions sont ressortis le besoin de retrouver un équilibre vie pro vie perso, de redonner du sens à ce que l’on fait et également le besoin d’évoluer.
    Or on sait très bien que les métiers « de l’administratif » souffrent du plafond de verre. Il n’y a pas d’évolution possible : l’assistante reste l’assistante. En partant de ce constat, il apparaît désormais évident que monter sa propre entreprise d’assistante virtuelle permet enfin d’être indépendante et de ne plus avoir de barrières ni de limites.

    Les principaux avantages que l’on retrouve à cette activité sont nombreux.

    La flexibilité
    En étant à son compte, l’AV (Assistante Virtuelle) gère son emploi du temps, le nombre de clients et de missions qu’elle accepte (ou pas) de faire. Elle est son propre patron !

    La liberté
    Comme les autres métiers du web en freelance, l’AV dispose également une grande liberté géographique. Elle peut travailler de chez elle, depuis un espace de coworking ou de n’importe quel autre endroit au monde tant qu’elle dispose d’un accès à Internet. Entre voyager ou travailler : le choix n’est plus à faire, tout devient possible avec de la rigueur et de l’organisation.

    Un travail riche et passionnant
    Loin du travail chronophage et répétitif, l’activité d’assistante virtuelle est très variée en fonction des clients avec qui elle décide de collaborer et des missions qui lui sont confiées.

    L’humain
    On pourrait penser qu’en travaillant depuis chez soi, on passe à côté de l’aspect social et humain du travail. Et bien pas du tout ! Ce métier permet de travailler sur des projets qui ont du sens pour soi, avec des clients qui partagent les mêmes valeurs, et dont la mission de vie nous fait vibrer. L’humain est donc véritablement au coeur de la relation de travail puisqu’il nous permet de rencontrer différents clients avec des profils, des activités variées et diverses et aussi car être assistante virtuelle signifie aussi se créer du réseau et travailler en partenariat avec des professionnels d’autres domaines (infographiste, webmaster, …)

    La polyvalence
    Ne pas tout maîtriser dès le départ n’est pas une fatalité. Au contraire, les compétences métiers se développent avec le temps et en apprenant notamment auprès du client. L’assistante virtuelle se doit d’être curieuse et proactive pour répondre ou anticiper les besoins des entreprises. C’est pourquoi développer la polyvalence, être en veille permanente, être à la recherche de nouveaux outils et de nouvelles formations sont des atouts majeurs pour rester dans l’ère du temps. La personne avec qui les entrepreneurs collaborent doit toucher à tout. L’assistante virtuelle est un véritable couteau suisse.

    La confiance
    Aussi, établir un climat de confiance avec le client est un autre élément primordial à ne pas négliger. En effet, les entrepreneurs ont besoin d’un véritable bras droit opérationnel en qui ils peuvent avoir confiance pour, par exemple, s’occuper de tout l’aspect administratif, de la gestion de la trésorerie ou encore de la relation clients. La qualité essentielle recherchée chez une assistante virtuelle est avant tout la confiance, avant même les diverses compétences techniques qui peuvent s’acquérir avec le temps.

    C’est pour répondre à ce besoin naissant que la formation La Valise de l’Assistante Virtuelle a vu le jour et est proposée par l’organisme de formation L’Forme, organisme certifié Qualiopi : une formation complète avec un accompagnement de 2 mois pour comprendre et maîtriser l’univers de ce métier d’aujourd’hui : le rôle de l’assistante virtuelle, les compétences à acquérir, les outils à maîtriser, les étapes pour réussir à se lancer et trouver ses premiers clients…

    En somme, être formée à ce métier permettra de monter en compétences, mais aussi d’acquérir une légitimité dans ce domaine et une liberté certaine sur le plan professionnel et personnel.

    Revue des formations spéciales Assistantes et Office managers

     

    LANGUES

    Vous voulez apprendre plusieurs langues en présentiel, en ligne ou encore à l’étranger, ou vous former dans des domaines spécifiques comme la vidéo, les réseaux sociaux ou le SEO ? Voici notre sélection de trois formations de langues.

    Telelangue

    L’anglais, l’allemand, le français et l’espagnol sont les quatre langues que vous pouvez apprendre grâce à Telelangue. L’avantage avec ce site est que vous pouvez passer la certification qu’il vous faut selon vos besoins. Les tests Cambridge Language, le TOEFL, le TOEIC ou encore le Bright, vous avez le choix. Les formations proposées sont accessibles via votre CPF – dédié aux salariés – et s’adaptent selon votre emploi du temps et votre support de travail. Vous avez la possibilité de vous exercer depuis votre téléphone ou votre ordinateur n’importe où et n’importe quand.

    Institut linguistique Alpha-b

    Apprenez le français dans cette école indépendante à Nice, dans le Sud de la France. Qualité garantie grâce à ces trois labels : EAQUALS, IALC et Label Qualité FLE, l’enseignement du français se fait dans un cadre d’exception en s’adaptant à l’âge des étudiants. Le plus est que des activités extra-scolaires sont proposées pour apprendre davantage la langue. Aussi, plusieurs types de logements sont à disposition des futurs adhérents.

    Berlitz

    Cours en ligne, en présentiel, tests et examens ou cours à l’étranger, voilà les possibilités qui s’offrent à tout adulte désireux d’apprendre une langue. Les cours en présentiel se déroulent dans les quatre coins de la France.

    GESTION – COMPTA

    CréActifs

    Cet organisme propose plusieurs formations dont 3 spécifiques à la gestion de la comptabilité d’entreprise dans une TPE ou une PME. « Comptabilité et gestion pour non comptables », « Prévisionnel et modélisation financière » et « Assurer la gestion financière d’une TPE/PME ». Les formations, toutes d’un montant différent, sont éligibles au CPF, CPF de transition, CSP ou encore PSE/PDV. CréActifs est certifié Qualiopi, Datadocké et OPQF.

    L’forme Ι Partenaire Ι

    Notre histoire
    Nous sommes 3 femmes issues de secteurs différents mais avec un point commun : l’envie de booster nos carrières, de prendre un nouvel élan.
    On a beau dire, le plafond de verre reste très présent en France notamment pour les femmes et d’autant plus quand elles sont chargées de famille.
    La période de confinement et l’après Covid ont contribué à une remise en question de notre relation au travail. Cette période a fait émerger le besoin de retrouver du sens dans ce que l’on fait, de retrouver un équilibre vie pro, vie familiale et vie privée sans pour autant vouloir sacrifier sa carrière professionnelle.

    Alors quand la société ne nous donne pas les moyens d’avancer, à nous de prendre le taureau par les cornes et de construire notre avenir.
    Et de là est né L’Forme.
    Nous avions envie de partager nos expériences, de faire monter en compétences les salariés afin de leur donner cette chance d’évoluer dans leur carrière et notamment dans l’entrepreneuriat.
    L’envie de leur dire « Stop »! Arrêtez vous ! Réfléchissez à votre parcours, à ce que vous avez envie d’accomplir, aux compétences qu’il vous manque pour atteindre vos objectifs !

    Très vite, on a souhaité développer L’Forme, notre organisme de formation, avec cette ambition de booster les carrières et les projets des apprenants.

    Nous formons ainsi aussi bien les Assistantes de Direction pour qu’elles développent leurs compétences en travail digital, mais également les entreprises pour la montée en compétences de leurs équipes.
    Notre objectif est de soutenir les personnes qui veulent avancer dans leur carrière en développant de nouvelles compétences, notamment dans le digital et pour qu’elles deviennent de véritables bras droits pour les CEO, les managers et leurs équipes.
    Le but est également de les faciliter dans leur équilibre entre leur vie pro et perso et d’adapter leurs compétences à cet objectif.

    Pour étendre notre mission primaire, nous proposons également une équipe de formateurs engagés, chacun dans leur domaine pour répondre aux nombreuses demandes de développement des connaissances, des outils pour faire évoluer les organisations et leurs équipes. (Management, RH, leadership, gestion de projet, communication…)
    L’Forme : un partenaire de choix pour l’avancée des projets.

    Les points forts de L’Forme
    Outre notre professionnalisme, notre expertise dans nos domaines respectifs et la chance de compter sur un réseau de formateurs performants, nous misons beaucoup sur notre accompagnement qui va au-delà de la formation. On souhaite véritablement créer une communauté L’Forme qui serait le point de départ de la constitution de son réseau pro.
    Nous mettons en œuvre une véritable personnalisation de nos accompagnements, de nos formations, afin de répondre au plus près des besoins de nos apprenants. Nous misons sur notre adaptabilité, notre flexibilité pour offrir un accompagnement d’excellence.
    Nous mettons un point d’honneur à véhiculer cet engagement auprès des apprenants.

    Une formation Assistante Virtuelle : Comment assister administrativement une entreprise à distance.

    Une formation complète dispensée par 3 formatrices (dont une Assistante Virtuelle expérimentée) pour les Assistantes souhaitant s’épanouir professionnellement et avoir un équilibre vie pro/vie perso.

    L’Forme propose également les bilans de compétences pour accompagner vos salariés dans leur parcours professionnel.

    Le bilan de compétences vise à construire un projet professionnel réaliste et réalisable sur la base de la connaissance de soi et en lien avec les besoins du marché du travail.

    Des formations à destination des entreprises et de leurs salariés pour booster leur efficacité.

    Parce que nous savons à quel point c’est important de faire monter en compétences les équipes, nous proposons des formations 100% personnalisables en fonction du poste, des besoins, des compétences à développer et des objectifs à atteindre.

    Management & Leadership | RH | Langues | Gestion de projet | Communication | Commercial Comptabilité | Finances | Contrôle de gestion | Efficacité personnelle | Bureautique | Langues

    L’Forme regroupe une équipe de formateurs experts dans leur domaine. 

    RESEAUX SOCIAUX

    Marcorel

    Formez-vous à la communication sur les réseaux sociaux en seulement 6 jours dans le centre Marcorel situé dans le 15ème arrondissement de Paris. Gérer l’audience et la viralité des contenus, concevoir une stratégie « social media », créer et diffuser du contenu en vous adaptant aux différents réseaux sociaux sont les compétences que vous pourrez acquérir en suivant cette formation. Celle-ci est certifiée Qualiopi et finançable par votre CPF.

    Ficus Formations

    Créer et partager vos visuels sur les réseaux sociaux avec Canva grâce à des cours en ligne est la promesse que vous offre cette formation. Il vous suffit de sélectionner la date qui vous convient et vous pourrez découvrir Canva, qui est un site de création de contenus (infographie, affiche, vidéo etc.). Avant de démarrer la formation, il est nécessaire d’avoir des bases en informatique.

    La Fabrique à Clients

    Facebook, Instagram et LinkedIn n’auront plus de secret pour vous pour faire de la publicité. Vous saurez mettre en place des campagnes efficaces, cibler votre audience ou encore utiliser le Display RS au bon moment. Trois formules au choix sont disponibles. Le financement de la formation par un OPCO est disponible.

    SEO

    Cegos

    En l’espace de deux jours, vous apprendrez comment améliorer la visibilité et le référencement d’un site sur internet. Formation certifiante, vous avez la possibilité de suivre les cours en présentiel à Paris ou à distance.

    Livementor

    Cette formation vous permet de mettre en place une stratégie SEO complète. L’avantage est que vous avez une explication détaillée de la formation qui vous attend sur le site de l’organisme de formation. Aussi, pendant les cours, qui sont en vidéos, vous aurez la possibilité d’être suivi par un mentor disponible à tout moment.

    VIDEO

    Créa Image

    Spécialisé dans l’audiovisuel, le web, la communication etc., cet organisme de formation propose d’apprendre le montage vidéo avec le logiciel Da Vinci Resolve. Téléchargeable gratuitement, vous saurez maitriser les fonctionnalités principales du logiciel en l’espace de 5 jours.

    Dawan

    Dawan propose trois modules de formation au montage vidéo avec Premiere Pro qui peuvent être combinés les uns avec les autres. 75% du cours est pratique ce qui permet d’avoir de bonnes bases en peu de temps. Aussi, Dawan est implanté dans plusieurs villes en France, en Belgique et en Suisse.

    Ziggourat

    Initiez-vous à la prise de vue vidéo avec votre téléphone, montez des vidéos sur Premiere Pro ou Final Cut Pro X, perfectionnez-vous grâce aux différents programmes accessibles sur Ziggourat. Les cours sont accessibles à tous et se déroulent à Paris ou à distance.

     

    Nicky Kabeya

    Publié le 13 Jan, 2023

    Rubrique Actualités | Formation

    Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

    Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.