Les formules de politesse dans la lettre et l’e-mail

La formule de politesse a gardé dans la lettre son image traditionnelle…

Dans l’e-mail, au contraire, elle s’est simplifiée pour mieux répondre à l’évolution des pratiques professionnelles et à l’internationalisation des entreprises.

Les formules de politesse dans la lettre

D’égal à égal :

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Nous vous adressons, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

D’un supérieur hiérarchique à un inférieur hiérarchique :

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de nos meilleurs sentiments.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de notre parfaite considération.

D’un inférieur hiérarchique à un inférieur hiérarchique :

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos respectueuses salutations.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos sentiments respectueux et dévoués.

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de nos salutations distinguées.

Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de nos sentiments respectueux (ou les plus dévoués).

D’un homme à une femme :

Veuillez recevoir, Madame, nos sentiments respectueux.

Nous vous prions de croire, Madame, à l’expression de nos sentiments respectueux.

Nous vous prions d’agréer, Madame, l’expression de nos sentiments respectueux.

D’une femme à un homme :

Veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées.

D’une femme à une femme :

Veuillez recevoir, Madame, l’expression de mes sentiments distingués.

La féminisation des titres

Les titres sont féminisés. Il convient donc d’utiliser le « féminin » officiel. Cependant, il est préférable d’utiliser la formulation choisie par le destinataire. En effet, certaines femmes préfèrent conserver l’intitulé invariable.

Les formules de politesse dans l’e-mail

La rédaction des e-mails a entraîné la suppression des formules de politesse traditionnelles. En effet, celles-ci trop protocolaires ne correspondent pas à la réalité du dynamisme des entreprises, à l’internationalisation des entreprises qui observent chez leurs partenaires une autre manière de rédiger (l’inexistence dans les pays anglo-saxons de la formule de politesse où la rédaction est la plus concise possible).

À la suite de la formule de politesse, on met une virgule car celle-ci est suivie de la signature.

Les formules de politesse :

Sincèrement vôtre,

Salutations,

Salutations distinguées,

Avec nos salutations distinguées,

Avec nos remerciements,

Respectueusement vôtre,

Amicalement,

Cordialement,

Bien cordialement,

Bien à vous.

Les règles de politesse traditionnelles

On n’exprime ses hommages qu’à une dame, pas à une demoiselle.

Une dame ou une demoiselle n’expriment pas de « sentiments » à l’égard des « messieurs ».

Il est préférable d’utiliser la formule « je vous prie » aux formules « recevez » ou « veuillez agréer ».

On utilisera indifféremment la formule : « Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de ma considération / en l’assurance de ma considération. »

Une femme n’adresse traditionnellement pas de sentiments à un homme. Celle-ci devrait donc éliminer de toute formule de politesse le mot « sentiment ». Cette pratique est aujourd’hui considérée comme discriminatoire.

Extraits de « Formules types du courrier d’entreprise (lettres et e-mails) » Editions Gualino

Publié le 15 Juil, 2019

Rubrique Expression/rédaction

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.