Le timbre digital, pour affranchir son courrier en trois clics

Après le timbre qu’on peut imprimer chez soi ou depuis son lieu de travail, il sera désormais possible début 2023 d’utiliser le timbre digital du groupe La Poste n’importe où, n’importe quand et à n’importe quelle heure en seulement quelques clics.

« On s’est rendu compte que dans certaines situations, des personnes se sont retrouvées dans l’impossibilité d’avoir accès à un timbre. Notamment si elles avaient un besoin immédiat d’envoyer une lettre et qu’elles n’avaient ni accès à des bureaux de poste ni des buralistes pour aller chercher un timbre », commence Pierre-Etienne Bardin, chief data officer du groupe La Poste. C’est à partir de ce constat que l’idée est venue de mettre en place le timbre digital.

Une solution venant répondre à cette situation particulière évoquée plus haut. Grâce à un téléphone portable et l’application La Poste, il sera possible, dès l’année prochaine, d’affranchir son courrier en seulement trois clics.

Comment ça marche ? 

Les avantages : affranchir soi-même n’importe où, n’importe quand et à n’importe quelle heure en seulement quelques clics.

Il faut d’abord télécharger sur son smartphone l’application La Poste qui est disponible sur l’App Store et Google Play, et qui est gratuite. Dans l’application, on se dirige vers « Vos accès directs » puis on sélectionne le timbre digital. « Cela vous explique sa durée de vie, car dès le moment où vous le commandez il a une date d’expiration », continue Pierre-Etienne Bardin. L’application explique également les types d’objets que l’on peut affranchir avec le timbre digital.

Ensuite, on obtient huit caractères alpha-numériques qu’il faudra retranscrire sur une enveloppe avec un stylo, puis la poster directement dans une boîte à lettres de rue.

« D’un point de vue de l’utilisateur, nous voulions nous assurer qu’il n’y ait pas trop de codes à entrer », précise l’intéressé. C’est pour cette raison que le code n’est pas plus long qu’un numéro de téléphone. Pour faciliter sa retranscription.

National ou international ? 

Pour le moment, le dispositif ne pourra fonctionner qu’en France. En effet, le timbre digital est uniquement connu des systèmes de lecture d’affranchissement nationaux. Pour dépasser l’Hexagone, il faudrait qu’il y ait une reconnaissance des systèmes d’affranchissement étranger.

D’ailleurs, aux frontières du pays, en Suisse, le timbre digital existe déjà. Grâce à un SMS dans lequel il faut envoyer « TIMBRE » au 414, il est possible d’affranchir des lettres standard d’un certain format allant jusqu’à 100 g et 2 cm d’épaisseur.

En France, le timbre digital est équivalent au timbre vert. Son prix démarre à 1,16 euros pour 20g et cela peut donc augmenter selon le poids de la lettre ou l’objet à envoyer.

Un dispositif en évolution

« On avait imaginé que cela pouvait être pertinent pour le colis », ajoute Pierre Etienne Bardin.

Pour l’instant le projet du timbre digital sera lancé au premier semestre de 2023, mais « on peut imaginer que demain, on puisse avoir des options supplémentaires comme le suivi, ou que le timbre permette d’envoyer des objets plus lourds et plus volumineux », conclut-il.

Les pistes sont multiples concernant ce dispositif. Rappelons que c’est une solution complémentaire des offres existantes à la Poste, et non une substitution. Le timbre papier ou imprimé vont donc rester.

Publié le 21 Déc, 2022

Rubrique Actualités | Numérique | Pratique

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.