Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > Morphopsychologie : Apprenez à décrypter un visage

Morphopsychologie : Apprenez à décrypter un visage

Publié le 14/04/2016
Après l'observation vient l'interprétation. La morphopsychologie n'étudie pas une seule partie ou un seul trait du visage, mais son intégralité.

Quelques règles simples permettent de repérer les éléments clés pour identifier un type de personnalité.

Prudence tout de même : la morphopsychologie n'a pas pour objet de dispenser des jugements de valeur ! D'autre part, l'interprétation n'est qu'éphémère, car au fil du temps, notre visage change...

Il existe assez peu de recruteurs qui utilisent la morphopsychologie comme technique de sélection. En effet, elle est encore vue par beaucoup comme peu fiable, et pour tout dire assez fantaisiste. Généralement assimilée au "délit de sale gueule", elle engendre une légitime méfiance. D'autant qu'au cours de sa période faste (les années 80-90), de nombreuses dérives semblent avoir eu lieu. 

 

➜ Les règles d'interprétation :

Règle n°1 : la loi de tonicité-atonie

Nos traits reflètent l'état de nos fonctions vitales, et notamment de notre système nerveux. Il évolue toujours entre activité et réceptivité, entre énergie et passivité. Vous l'aurez compris, l'activité engendre un visage tonique, tandis que la réceptivité favorise un visage atone. 

 

Règle n°2 : la loi d'équilibre

Les visages ne sont jamais rigoureusement symétriques. Selon le degré d'accentuation de ses asymétries et dysharmonies, on peut tirer des enseignements quant à la complexité d'une personnalité, à ses caractères dominants (sentiment, ambition, intuition, etc).

 

Règle n°3 : la loi d'évolution

Délicate et subtile, elle cherche à saisir, dans le temps, et en fonction des caractéristiques du visage, ce qui a pu arriver à une personne, et la manière dont elle a choisi de vivre et de résoudre d'inévitables conflits intérieurs. Un visage ne cesse d'évoluer et de se modifier à mesure que la personne change. Étonnant, non ? 

 

Règle n°4 : la loi de dilatation-rétraction

Elle part du principe que dans la vie, l'être humain est mû fondamentalement par un instinct d'expansion. En d'autres termes, il veut sans cesse créer, avancer, dépenser son énergie à faire, agir, s'épanouir. Il existe donc chez chacun d'entre nous deux forces : d'une part la dilatation, par laquelle nous cherchons à nous développer en accord avec notre milieu, en dépensant notre énergie. Et d'autre part la rétractation, qui est le processus inverse : c'est une force de conservation, un réflexe de survie et d'économie vis à vis du milieu.

➜ "Le dilaté"

Caractéristiques du visage : large, rond, massif, ouvert, charnu, peu d'angles, coloré, souple, grands récepteurs.

Traits de caractère : tolérance, humour, optimisme, générosité, extraversion, bienveillance, facilité de contacts et de communication, réalisme, intuition et souplesse pour évoluer dans son environnement. Les dilatés ont une énergie inépuisable, une forte libido, des désirs puissants.

Leur point faible : peu introvertis, ils se trouvent démunis si quelque chose va mal, car ils sont très dépendants des circonstances.

➜ "Le rétracté"

Caractéristiques du visage : étroit, pâle, allongé, tendu, comme enfoncé, sec, fermé, petits récepteurs.

Traits de caractère : hyper-sensibilité, introversion, réflexion, profondeur, finesse, concentration, peu à l'aise dans son environnement et avec les autres. Les rétractés cherchent à se défendre de leur environnement, car ils en perçoivent spontanément les mauvais côtés. De manière générale, ils s'économisent en tout. 

Leur point faible : ils sont durs avec les autres et avec eux-mêmes, pessimistes et manquent de confiance en eux.

 

 

➜ Les quatre familles de personnalité : 

On les trouve tout simplement en combinant les grandes lois que nous venons de voir. Nous sommes tous bien entendu une combinaison subtile de ces types, mais il est assez facile et amusant de trouver le type dominant d'une personne, en prenant le temps de bien étudier son visage.

 

Le lymphatique : 

Ces personnes sont avant tout passives, réceptives et sont plus dilatées que rétractées. Elles sont en analogie avec l'élément Eau dans l'univers. Ce sont en fait, symboliquement, des éponges qui absorbent tout de leur environnement et de leurs relations. Cette aptitude est leur faiblesse : fragilité, dépendance, indécision, mollesse. Elle est également leur force : écoute, capacité à se fondre dans une situation, à épouser les évènements, à se laisser porter par les autres, empathie, dévouement, imagination. Placides et calmes, elles ont besoin d'un milieu de protection; en général, leur entreprise, leurs collègues, leur bureau et les photos posées sur celui-ci jouent ce rôle !

Comment le reconnaître ? Les lymphatiques ont des visages "enfantins", avec un cadre large, un modelé rond, un côté spongieux, une couleur pâle. Bouche, nez et yeux sont ouverts et quelque peu affaissés, la voix est souvent faible. Ils peuvent avoir quelques kilos en trop...

 

Le bilieux :

Ce qui domine chez cette personne, c'est à la fois sa tonicité (l'activité) et la rétraction, ce qui en fait un prototype de l'état adulte. L'élément qui lui est associé est le Feu. À la fois dynamique et endurante, elle a besoin de se réaliser personnellement et de travailler dans une réelle autonomie de pensée et d'action. Indépendante d'esprit, organisée et méthodique, elle est passionnée. Ses qualités sont le courage, l'autorité, l'esprit de décision, excessives, elles peuvent cependant tourner à l'agressivité, la violence ou à un comportement rigide et tyrannique. Elle doit donc faire des efforts pour s'assouplir et prendre les autres en compte.

Comment le reconnaître ? Son visage est coloré, sa peau épaisse; on observe un équilibre au niveau des 3 étages, à peu près autant développés les uns que les autres. Les yeux, le nez et la bouche sont plutôt abrités qu'ouverts. Les traits sont assez durs, secs, toniques. Son physique mince dégage beaucoup d'énergie.

 

Le sanguin : 

Les personnes de ce type sont, comme les lymphatiques, largement plus dilatées que rétractées. Mais elles sont aussi extrêmement actives et toniques. Elles sont en analogie avec l'élément Air. Ce sont vraiment des êtres de relation. Dynamiques et sociales, elles sont faites pour échanger, communiquer, interagir avec les autres dans le cadre d'un travail en groupe. Elles mettent une excellente ambiance, de l'huile dans les rouages, et apportent une bonne dose d'enthousiasme galvanisant ! On pourrait leur conseiller, avant tout, de réussir à canaliser leur énergie et ne pas se disperser ou rester trop superficielles.

Comment le reconnaître ? Son visage conserve un côté adolescent, jeune et dynamique. Et pourtant, il peut avoir un peu d'embonpoint. Le cadre est arrondi et rectangulaire, le modelé ferme, la peau colorée. Les différents récepteurs sont ouverts et toniques. L'expression est intense, les gestes brusques et excessifs, et la voix sonore.

 

Le nerveux :

Chez ces personnes prédomine la vie psychique, intérieure. Ce sont des introverties type, rattachées à l'élément symbolique Terre. Peu toniques, elles sont généralement inhibées, affectivement et relationnellement, et nettement plus à l'aise dans l'abstrait que le concret des choses et la réalisation pratique. Délicates et sensibles, elles sont attirées par la littérature, les sciences humaines, un type de travail informel et changeant. Enfin, elles sont sérieuses et réservées, très ordonnées et fiables, mais elles ne doivent pas s'abandonner à un pessimisme excessif qui les minerait.

Comment le reconnaître ? Son visage contracté présente un cadre étroit, avec souvent le nez pincé, les yeux petits et en retrait, avec les lèvres minces. Sa forme tend à être triangulaire. Son modelé est sec, plat, limite décharné. La zone supérieure, celle de l'esprit, domine en taille, ce qui lui donne ce côté "intello". 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram