Salarié, indépendant, en reconversion professionnelle : trouvez les leviers pour financer vos formations.

Acquérir de nouvelles compétences au sein de son entreprise, créer sa boîte, accroître son chiffre d’affaires ou changer de métier ? Il existe des formations adaptées à chaque projet.

Les dispositifs et organismes qui proposent un accompagnement et des financements pour atteindre vos objectifs sont nombreux. Faisons le point dans cet article.

Bénéficiez d’une formation via votre entreprise grâce aux OP.CO.

Les OP.CO (Opérateurs de Compétences) ont pour mission le financement de l’apprentissage, la construction de certifications professionnelles et l’accompagnement des PME pour définir leurs besoins en formation. Les entreprises versent leurs C.F.P (contributions à la formation professionnelle) à un OP.CO pour leurs salariés. Il existe en France 11 OP.CO qui sont déterminés par les branches professionnelles (exemple : AFDAS pour la culture, OPCO Construction, etc.). Rapprochez-vous de votre service RH afin de convenir d’un plan de formation qui vous correspondra.

Utilisez vos droits à la formation : le CPF

Mobilisable par le titulaire du compte, le CPF (Compte Personnel de Formation) remplace le DIF depuis le 1er janvier 2015. Votre CPF est alimenté chaque année en fonction de votre situation (salarié, indépendant, agent public, personne en situation de handicap, etc.). Pour en bénéficier il suffit de créer votre compte sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, de consulter vos droits à la formation, de rechercher une formation en corrélation avec vos objectifs et de vous y inscrire. En fonction des droits acquis vous pourrez faire financer l’intégralité ou une partie de votre formation. 

Rapprochez-vous de votre FAF si vous êtes Travailleur Non-Salarié

En effet, Les T.N.S et les indépendants versent leurs CFP (Cotisation à la Formation Professionnelle) à un FAF (Fonds d’Assurance Formation). En fonction de votre statut vous êtes affilié à un FAF spécifique : FIFPL pour les professions libérales, FAFCEA pour les professions artisanales et AGEFICE pour les commerçants et dirigeants non-salariés du commerce, de l’industrie et des services. Le montant de la prise en charge dépend du code NAF de votre activité et des thèmes de formation retenus par les représentants de la profession : la formation doit être en cohérence avec l’activité de votre entreprise. 

Recevez un crédit d’impôts si vous êtes dirigeant d’entreprise

Les dirigeants d’entreprise relevant d’un régime réel d’imposition sur les bénéfices (Entrepreneur individuel hors micro-entreprise, gérant de société, président, directeur général, administrateur ou membre de sociétés par actions), peuvent bénéficier d’un crédit d’impôts pour financer leur formation. Deux limites toutefois : une limite de 40 heures par année civile et un plafond de 410€ en 2021. Ce crédit d’impôt est imputable au moment du paiement du solde sur l’impôt sur les bénéfices dû par votre entreprise au titre de l’année au cours de laquelle les dépenses éligibles ont été engagées.

Profitez du PTP pour votre projet de reconversion 

Vous souhaitez changer de métier ? Si vous êtes salarié, en CDD ou CDI, vous pouvez bénéficier du PTP (Projet de Transition Professionnelle). Ce dispositif vous permet de vous absenter de votre emploi pour suivre une formation certifiante ayant pour objectif de changer de profession. Le temps passé en PTP est assimilé à du temps de travail : vous serez rémunéré pendant toute la durée de la formation. De la même manière, les congés payés et les primes sont dus en totalité et vous continuerez à bénéficier de toutes les prestations de la Sécurité sociale.

Bénéficiez des ressources destinées aux personnes en situation de handicap 

L’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelles des Personnes Handicapées) peut cofinancer votre projet de formation professionnelle et vous orienter vers le centre de formation le mieux adapté à votre situation personnelle. Dans le cadre d’une création d’entreprise, des fonds peuvent être débloqués sur présentation d’un dossier de candidature.

Mobilisez les dispositifs dédiés aux demandeurs d’emplois 

Vous êtes demandeur d’emploi ou indépendant inscrit à Pôle Emploi ? Dans le cas où les dispositifs existants ne peuvent pas prendre en charge financièrement votre projet de formation, il est possible de bénéficier d’une AIF (Aide individuelle à la formation) qui contribuera au financement de votre formation. L’AIF peut intervenir après le financement par un organisme extérieur (OPCO, CPF, FAF). Il convient de contacter votre conseiller Pôle Emploi afin de déterminer si vous pouvez bénéficier de cette aide complémentaire.

N’oubliez pas les aides proposées par votre région 

Certaines régions proposent des dispositifs spéciaux pour bénéficier et financer des formations, surtout dans le cadre d’une création d’entreprise. Renseignez-vous auprès du Conseil Régional ou des Collectivités Territoriales de votre région afin de connaître les modalités de prise en charge.

Rédigé par Manon Guilloteau, co-fondatrice de FormAssista.  

A propos de FormAssista
FormAssista est un organisme de formation professionnelle certifié Qualiopi. Dédiées à la création d’entreprise, la stratégie entrepreneuriale, les outils de communication et le développement des compétences opérationnelles, nos formations sont dispensées à distance par une équipe de formateurs expérimentés. A destination des créateurs et chef d’entreprises, des salariés et demandeurs d’emploi, l’enseignement permet à chaque participant d’être totalement autonome à l’issue des formations grâce à une pédagogie alliant théorie et mise en application.

 

 

 

 

 

Publié le 2 Déc, 2021

Rubrique Coaching

notre-prochain-afterwork

Prochaine parution

NC

Pour lire nos parutions

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.