Salaire des assistantes : comment vous situer en 2023 ?

Faites-vous partie des 64 % de salariés qui envisagent de demander une augmentation de salaire en 2023 ? Vos compétences sont-elles en adéquation avec celles recherchées par les entreprises ? Quels sont les « top jobs » en assistanat spécialisé cette année ? Décryptage avec Robert Half France et son Guide des salaires 2023.

« Les profils d’assistanat de direction, administration des ventes et assistanat commercial sont aujourd’hui les plus recherchés par les entreprises pour remettre leur activité en ordre de marche, tout comme les profils plus administratifs, pour combler la demande liée à des opérations laissées en stand-by durant la crise sanitaire. »

Comme chaque année, le cabinet de recrutement spécialisé Robert Half livre son Guide des salaires. L’édition 2023* est un bon outil pour vous aider à appréhender les tendances et les défis du secteur de l’assistanat spécialisé, mais aussi pour vous permettre, salariés comme candidats à un nouvel emploi, de disposer de données actualisées, de clés et d’aides à la décision. Pour les recruteurs, l’enquête offre également un aperçu des critères sur lesquels miser pour attirer et fidéliser les talents.

Métiers de l’assistanat : un effet de rattrapage en 2023

Et l’année démarre sous de bons auspices. Dans l’assistanat spécialisé, la reprise économique post pandémie a engendré un effet de rattrapage à combler pour les entreprises dans les domaines de la vente, du commerce et du suivi administratif, faisant grimper au palmarès des « top jobs » l’administration des ventes, le chargé de clientèle, l’assistant RH, l’assistant commercial et l’assistant de direction. Les dirigeants doivent s’entourer de profils qualifiés pour notamment délivrer les commandes et gérer les ventes.

« Sur l’ensemble des secteurs couverts par Robert Half, 41 % des dirigeants se déclarent plus confiants pour 2023 en raison de l’accroissement des opportunités commerciales et 33 % prévoient d’embaucher en CDI cette année, vs 21 % en 2021 », indique Romain Maugey, directeur chez Robert Half France, expert en assistanat spécialisé.

L’administration des ventes « explose »

L’écoute du marché est indispensable au bon fonctionnement des entreprises. Les fonctions en assistanat spécialisé sont donc en position de force dans ce contexte de regain économique, et sur un marché tendu. Côté salaire, l’administration des ventes se révèle particulièrement valorisée et attractive, détaille Romain Maugey : « Estimées entre 28 et 32 K€ à l’époque, ces fonctions peuvent aujourd’hui se positionner sur du 35 K€ voire plus, en fonction de l’expérience et des compétences. Nous pouvons éventuellement parler de stagnation pour l’assistanat de direction, mais celle-ci s’explique par des niveaux de rémunération déjà élevés. »

La course aux meilleurs talents

Lors d’un recrutement pour un poste d’assistant ou de secrétaire, les candidats ont ainsi tendance à rejoindre l’employeur le plus offrant et ce, dans un délai moyen de 48 heures. Selon l’enquête, 25 % des salariés refuseraient une offre d’emploi si le processus est trop long. Les entreprises doivent donc être réactives pour recruter les meilleurs assistants.

L’évolution des exigences des candidats sur ce secteur commence également à changer la donne. Salaire, localisation, valeurs de l’entreprise, équilibre vie pro/vie perso et flexibilité sont autant de critères pour ces fonctions très recherchées, donnant lieu à une hausse de salaires généralisée (voir encadré). Dans ce contexte, les assistants spécialisés comparent les offres d’emploi et font monter les enchères, tout en restant constamment en veille sur de nouvelles opportunités.

La semaine de 4 jours fait également partie des préoccupations grandissantes des assistants, tout comme l’attractivité et l’image de marque de l’entreprise. Confrontées à une double concurrence, à la fois sur leur secteur d’activité et le terrain du recrutement, celles-ci sont donc encouragées à revoir leurs modes d’organisation pour sortir du lot. Désormais, ce ne sont plus seulement les candidats qui doivent se « vendre » !

« Chez Robert Half, les candidats sont de plus en plus nombreux à comparer les offres, à la fois en termes de rémunération et de flexibilité. Ajoutée à la question du salaire, la notion d’équilibre vie pro/vie perso est primordiale : les sociétés qui se coupent du télétravail peuvent potentiellement se couper des meilleurs profils », appuie Romain Maugey.

Trouver des talents dotés des bonnes compétences demeure donc le premier défi des entreprises en quête de la perle rare, devant un recrutement rapide et en phase avec la culture d’entreprise, la fidélisation et la montée en compétences des collaborateurs. À l’heure où les softskills sont de plus en plus privilégiés par les entreprises, que recherchent-elles en priorité ?

⇒ Softskills : polyvalence, adaptabilité, motivation, créativité, autonomie, proactivité et esprit d’équipe.
Savoir-faire technique (hardskills): logiciel SAP, maîtrise d’Excel et Pack Office, bon niveau d’anglais.

Le salaire par fonction et par région

Profil junior, intermédiaire ou très expérimenté, vous pouvez désormais consulter le salaire moyen de votre fonction directement en ligne, en renseignant votre secteur d’activité (logistique, communication/marketing, office support, RH, sales support) ou votre fonction, ainsi que votre ville (ou bassin d’emploi). Pourquoi online ? « Tout simplement pour nous adapter au mieux à un marché de l’assistanat spécialisé qui bouge très vite, précise Romain Maugey. Pour être connectés à la réalité du terrain, nous actualisons rapidement les grilles de salaire pour informer précisément notre audience, nos candidats et les dirigeants que l’on accompagne. Le format web est beaucoup plus adapté à l’évolution du marché. »

Source : Robert Half

La rémunération : un critère sous haute tension
Tous secteurs couverts par Robert Half, la question du salaire, un temps passé au second plan derrière les avantages et bénéfices, l’aspect bien-être et l’équilibre vie pro/vie perso, devient le premier critère des candidats pour rejoindre une entreprise. En cause, différents paramètres conjoncturels, tels que l’inflation (+6 % en décembre 2022) et le pouvoir d’achat. « Les dirigeants sont prêts à mettre en place des mesures pour accompagner leurs collaborateurs dans cette situation économique inédite », souligne l’enquête, qui atteste aussi que 29 % des dirigeants français comptent augmenter les salaires, tandis que 64 % des salariés envisagent de demander une augmentation en 2023. Laure Charbonneau, directrice régionale chez Robert Half, le confirme : « Les demandes d’augmentation ont occupé une place centrale dans les entretiens annuels de fin d’année et tout au long de l’année 2023, et se renforceront peut-être encore en fonction de l’évolution du contexte économique. »

Enquête Robert Half, Ce que veulent les candidats pour mettre plus de beurre dans les épinards ? C’est en effet un grand classique : pour décrocher une augmentation, il est courant de créer un effet levier en prospectant ailleurs. Les dirigeants en ont bien conscience : 31 % d’entre eux considèrent les contre-offres nécessaires lorsqu’il y a pénurie de candidats. S’aligner sur les salaires est donc salutaire, et un moyen de rétention pour qui souhaite garder ses meilleurs éléments. Chez les salariés, la pratique s’accélère : 36 % des employeurs estiment avoir dû faire davantage de contre-offres sur les 12 derniers mois que l’année précédente, 38 % considérant qu’il vaut mieux faire une contre-offre que d’avoir à recruter un nouvel employé. « Le plus important reste néanmoins d’anticiper l’après, en se projetant très vite sur un nouveau recrutement, remarque Albane Prieto, directrice Robert Half France. À cet égard, avoir une idée claire des prétentions salariales pour le poste à pourvoir apparaît comme un atout important au regard des dynamiques salariales actuelles. », nov. 2022.

 

*Enquête réalisée en ligne en juin 2022 auprès de 300 dirigeants français (issus d’entreprises de toutes tailles des secteurs privés et publics). Le guide étudie les grilles salariales de près de 100 fonctions dans les domaines de la finance/comptabilité, de l’IT et du digital, des RH, du juridique et de l’assistanat spécialisé. https://www.roberthalf.fr/grille-salaire/specialisation/assistanat

 Stéphanie Santerre

Publié le 11 Jan, 2023

Rubrique Actualités | RH

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.