Les Français estiment que les salariés souffrent mentalement à 62 %

Télétravail… confinement… Pensez-vous que c’est le moment de motiver et de soutenir vos équipes par le sport ? C’est la question que Gymlib, le partenaire leader du sport et du bien-être en entreprise, a posé à 3 815 professionnels, dirigeants, managers ou employés.

« Si le télétravail permet à la plupart des entreprises de survivre dans cette période troublée, le fait est que cela entraîne beaucoup de bouleversements dans la vie quotidienne et particulièrement pour les activités physiques qui sont de leur côté devenues quasiment impossibles, notamment au sein des structures dédiées depuis plus d’un an. Ce manque d’activité physique est en train de pénaliser bon nombre de Français mais heureusement les managers et les dirigeants en sont pleinement conscients », a commenté Sébastien Bequart, cofondateur de Gymlib.

Une souffrance mentale mais aussi physique

Cette crise sanitaire est particulièrement éprouvante à de multiples égards. Globalement, 62 % des Français sont convaincus que les salariés souffrent mentalement de ce contexte. Cependant, les dirigeants ne sont que 57 % à le constater, ainsi que 61 % des managers. Les employés sont beaucoup plus sensibles avec 68 % de représentativité.

Physiquement, les conséquences semblent être moins fortes ou moins visibles. Ainsi, 45 % des Français pensent que les salariés souffrent des conditions de travail actuellement. Télétravail, règles sanitaires, gestes barrières, … rien n’est fait pour faciliter le quotidien. Néanmoins, 59 % des employés trouvent que leurs collaborateurs souffrent physiquement aussi du contexte actuel, contre 42 % des managers et 34 % des dirigeants.

Activités physiques : quels atouts au travail ?

Globalement, proposer une activité physique au sein de l’entreprise rassemble aussi bien les dirigeants, que les managers et les salariés. Ainsi, 89 % considèrent que cela permet d’avoir une meilleure santé physique au travail et 84 % que cela permet de jouer sur le bien-être général des salariés. Le troisième facteur est lié à l’amélioration de la productivité au travail pour 82 % des répondants. Enfin, le renforcement de la cohésion des équipes par l’activité physique sensibilise plus de 57 % des Français.

Des managers plus sensibles au sport en entreprise que les employés

Toutes les fonctions sont en accord avec le fait que la pratique sportive devrait être davantage développée en entreprise, comme le déclarent 55 % des personnes interrogées. Dans le détail, ce sont les managers qui en sont les plus partisans avec 62 % de votes, devant les dirigeants avec 59 % et les employés avec 43 %.

Peu de sociétés « sportives » en France

Le sport en entreprise a encore de belles perspectives d’évolution. En effet, 82 % des Français avouent que leur société n’a pas encore mis en place des activités physiques pour les collaborateurs. En revanche, la crise sanitaire aura permis à 5 % des entreprises de développer ce type de mesure, quand 13 % étaient déjà dans cette démarche avant. Pour les 18 % de chanceux, les activités physiques mises en place par les sociétés depuis le début de la crise, sont principalement de trois types : 59 % ont proposé l’accès à des applications mobiles de fitness, yoga ou méditatition, 56 % des vidéos de coachs préenregistrées et 45 % des séances en visioconférences avec des professionnels.

Les managers plus sportifs que les employés et dirigeants

Que ce soit en entreprise ou en dehors, plus de 51 % des Français avouent ne pas pratiquer du tout d’activité physique. Cependant, les plus sportifs semblent être les managers qui sont 58 % à être actifs et dont 36 % font entre 1 à 2 heures d’activité physique hebdomadaire. Les dirigeants et les employés sont moins nombreux à bouger leur corps et ne pratiquent qu’une à deux heures par semaine pour la plupart (respectivement 31 % et 27 %).

Quelles activités rêvées ?

Pour la grande majorité des personnes qui n’ont pas la chance d’avoir des activités sportives en entreprise, les thèmes sont également bien spécifiques : les séances de sport en extérieur en petits groupes arrivent en tête avec 62 % de voix, devant les sessions en salle privée en petits groupes avec 58 % et les séances en visioconférence avec coach à 57 %

S’ils en avaient la possibilité, 74 % des Français aimeraient pratiquer une activité physique hebdomadaire et 37 % entre 1 et 2 heures, comme c’est le cas pour 37 % des dirigeants et 39 % des employés. De leur côté, 34 % des managers seraient ravis de pouvoir faire du sport entre 2 et 4 heures chaque semaine.

À propos de Gymlib
Créée en 2014 par Sébastien Bequart et Mohamed Tazi, Gymlib engage les salariés dans un mode de vie sain et actif, en alliant : des fonctionnalités sociales pour fédérer et faire bouger les équipes de façon ludique, grâce à des challenges, des contenus exclusifs (lives, ateliers, applications) et un fil d’actualité dédié à votre société.

Publié le 14 Mai, 2021

Rubrique Actualités

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.