Jours fériés : ce qui nous attend en 2023

À L’OCCASION DU PONT DU 11 NOVEMBRE

Le 11 novembre 1918 marque la fin de la Première Guerre Mondiale par la signature d’un armistice. Une journée commémorative, qui vient s’ajouter à la liste des jours fériés. Petit rappel, si on vous pose la question au bureau. Et qu’est-ce qui nous attend en 2023 ?

Un peu d’histoire

La signature s’est faite le 11 novembre 1918 à l’aube. A 11 heures, les hostilités prennent fin. La Guerre est terminée, l’armistice déclaré, mais il n’est pas encore considéré comme une fête nationale. Il faudra attendre la loi du 24 octobre 1922 pour honorer les soldats morts au combat. C’est officiel, le 11 novembre 1922 devient un jour férié. Ce qui correspond à un jour de repos sauf si le métier ne le permet pas (médecin, chauffeur de bus etc.).

En février 2012, une nouvelle loi sur l’armistice est établie. C’est non seulement une journée commémorative « de la victoire et de la paix », mais aussi une journée hommage à « tous les morts de la France. »

Pas qu’en France

Plusieurs pays célèbrent les anciens soldats de guerre le 11 novembre. C’est le cas des Etats-Unis avec le « Veterans Day », journée des anciens combattants. Comme la France, le Canada et la Belgique honorent également les ex-militaires lors du « Jour du Souvenir ». Au Royaume-Uni, on fait une minute de silence, mais ce n’est pas un jour férié.

D’ailleurs, on observe ce genre de similitudes avec d’autres jours fériés comme Noël, Pâques ou encore Pentecôte qui sont célébrés dans d’autres pays.

Des similitudes avec les pays européens

D’un pays à un autre, on trouve des similitudes au niveau des dates. C’est généralement le cas avec les fêtes religieuses, car les pays européens ont un rapport historique intime avec la religion catholique.

De même pour la fête du travail que l’on célèbre aussi le 1er mai en Belgique, au Luxembourg ou encore en Europe centrale. Ce n’est pas un jour férié partout, mais certaines entreprises peuvent accorder des congés comme en Suisse, par exemple ou aux Pays-Bas où cela reste un jour ouvré. En Allemagne et en France, c’est un jour chômé.

Quelles sont les règles durant un jour férié ?

A part le 1er mai, les jours fériés ne sont pas obligatoirement chômés sauf si des accords sont établis au sein de l’entreprise et si l’activité le permet. Lors de ces jours, le salarié doit prétendre à son salaire s’il totalise trois mois d’ancienneté. Cependant dans les trois cas suivants, le salarié n’est pas payé s’il :

– travaille à domicile
– est intermittent
– est temporaire (il doit être rémunéré si le jour férié est intégré dans sa mission).

L’employé n’a pas à rattraper les heures non effectuées lors d’un jour férié où il n’a pas travaillé. Enfin, si le jour férié tombe un week-end, il ne peut prétendre à des jours de congé supplémentaires.

Ce qui nous attend en 2023

 

Publié le 10 Nov, 2022

Rubrique Actualités

notre-prochain-afterwork

Prochaine parution

NC

Pour lire nos parutions

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.