Entretien annuel d’évaluation : quelle est son utilité ?

Attendu avec impatience par certains, jugé fastidieux par d’autres, l’entretien annuel est un des grands temps forts RH de l’année. Mais est-il vraiment utile ?

L’étude montre, entre autres enseignements, que l’entretien annuel est bien une pratique courante en France, mais que seuls 15% seulement des sondés ayant passé un entretien annuel l’ont trouvé très utile, 41% l’ont trouvé assez utile et 44 % l’ont trouvé assez peu utile voire pas du tout utile. 55% des non managers, 53% des salariés de plus de 55 ans et 51% des salariés travaillant dans des entreprises de plus de 10 000 salariés trouvent cet exercice particulièrement inutile.

Ce taux d’insatisfaction très élevé par rapport à l’entretien annuel révèle un gâchis de temps et d’énergie préjudiciable pour tous.

L’utilité perçue de l’exercice décroît fortement avec le nombre d’années d’ancienneté : 67% des des salariés ayant moins de 5 ans d’ancienneté le trouvent utile maise seulement 59% des salariés ayant entre 5 et 10 ans d’expérience puis 47% des salariés ayant plus de 10 ans d’ancienneté.

Très formel, trop souvent lié aux questions d’augmentation et de rémunération, l’entretien annuel classique génère de la frustration et est trop souvent une occasion ratée de renforcer les liens de confiance entre managers et collaborateurs.

Le suivi est encore plus important que la conception des entretiens

L’entretien annuel est un véritable challenge pour les ressources humaines, qui doivent absolument exploiter les informations collectées pendant ce temps d’échange sous peine de générer plus de frustration que si l’entretien n’avait pas eu lieu. En effet, la déception des collaborateurs s’explique principalement par le fait qu’ils appréhendent cette étape et passent du temps à la préparer mais n’en voient pas les bénéfices après coup, parce que les points évoqués ne sont pas traités ou pris en compte par la suite. Pour éviter cela, il faut donc commencer par revoir la conception de l’entretien annuel. Des outils pensés spécifiquement pour l’usage des salariés, qui automatisent l’administration et l’analyse des entretiens permettent de prendre le temps de se concentrer sur ce qui va faire de cet échange une vraie réussite : engager un échange constructif, de fond et avec du suivi.

“L’entretien annuel ne doit pas être abandonné, mais revu de sa conception à sa finalité et associé à d’autres périodes d’entretiens dans l’année pour assurer le bon suivi des collaborateurs. En effet, pourquoi demander des souhaits de formation si vous ne les considérez pas ? Si vous ne pouvez y répondre favorablement, il vous faudra expliquer pourquoi et, dans la mesure du possible, proposer une alternative. L’entretien annuel est très formel et gagnerait à devenir trimestriel ou semestriel, ce qui permettrait de capitaliser sur la relation construite avec les salariés. Sinon, ceux-ci risquent de se désengager et les conséquences financières pour l’entreprise peuvent être lourdes” concluent Etienne le Scaon et Thibault Vilon, co-fondateurs d’Elevo.

A propos d’Elevo
Elevo est une plateforme de management de la performance et des talents. En cela, elle se distingue de la majorité des acteurs généralistes, en se focalisant sur un aspect essentiel à la réussite des entreprises : l’engagement des collaborateurs depuis l’onboarding jusqu’à l’offboarding. Elevo apporte aux ressources humaines tous les outils nécessaires à la mise en place des campagnes d’évaluation tout au long de l’année et à la création de parcours de carrières stimulants pour les collaborateurs.

Publié le 15 Juil, 2021

Rubrique Actualités

Notre prochain afterwork

Prochaine parution

Septembre-octobre 2021

Pour lire nos parutions

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.