1 candidat sur 2 postule à une offre uniquement s’il a une bonne image de l’entreprise

HelloWork a interrogé des professionnels des Ressources Humaines et du recrutement ainsi que des actifs en recherche de nouvelles opportunités professionnelles sur leurs pratiques et leurs attentes. Le deuxième volet de l’étude aborde l’importance de la marque employeur dans l’attractivité auprès des candidats et leurs critères de prédilection pour choisir une entreprise.

Les critères de choix d’une entreprise : ses valeurs et sa localisation

Candidats et recruteurs sont unanimes quant aux critères qui sont, selon eux, les plus importants dans le choix de l’entreprise. Aux deux premières positions, figurent ainsi sa localisation (79% côté candidats et 66% côté recruteurs) de l’entreprise ainsi que ses valeurs (68% / 73%). Les candidats indiquent ensuite le secteur d’activité (65%), la bonne santé économique (45%) et la bonne réputation RH, tandis que les recruteurs optent quant à eux en premier lieu pour la réputation RH (54%), la bonne santé économique (48%) ou encore, la notoriété (47%).

A noter que les missions proposées (85%) et le salaire (72%) restent de loin en tête des critères les plus importants dans le choix du poste pour les candidats qui restent finalement terre-à-terre. Les avantages (39%) et surtout la possibilité de télétravailler (23%) arrivent ensuite dans les critères de choix.

La marque employeur, véritable pilier de l’attractivité des entreprises

La réputation d’une entreprise est devenue un critère de poids en amont des candidatures : 2 sondés sur 3 déclarent ainsi se renseigner avant toute candidature lorsqu’ils ne connaissent pas une entreprise. Dans le cas où ils la connaitraient, 1 sur 2 postulera uniquement s’il en a une bonne image, signe de l’importance de la marque employeur dans l’attractivité des organisations. Preuve de cet engouement, deux tiers des actifs en recherche d’opportunités déclarent régulièrement ne pas postuler en raison de la mauvaise image qu’ils ont d’une entreprise. 76% des personnes interrogées seraient même enclines à postuler à une offre éloignée de leur activité lorsqu’une entreprise est attractive à leurs yeux.

96% des recruteurs interrogés sont parfaitement conscients de l’importance de leur marque employeur dans l’attractivité de l’entreprise. Malgré cette prépondérance du sujet chez les candidats, 2 recruteurs sur 3 seulement déclarent avoir développé une marque employeur, parmi lesquels 30% ont embauché une personne dédiée dans cette optique.

Les collaborateurs, premiers ambassadeurs de l’entreprise

71% des candidats interrogés indiquent être plus enclins à postuler s’ils connaissent déjà un collaborateur dans l’entreprise. Un recruteur sur deux n’hésite donc plus à inciter leurs collaborateurs à prendre la parole sur les réseaux sociaux sur leur expérience, l’entreprise en elle-même. Pour autant, ce type d’initiatives sont finalement peu encadrées : seuls 24% des recruteurs qui encouragent cette pratique ont mis en place une charte à cet effet. La cooptation est également centrale dans la marque employeur : 55% des recruteurs déclarent avoir mis en place une politique en la matière, à travers des incitations financières en cas d’embauche via à un salarié (89%).

Des candidats à la recherche d’informations sur l’entreprise

Les talents profitent des informations à leur disposition pour faire de la veille sur les entreprises dans lesquelles ils postulent : 80% des candidats se renseignent souvent, voire systématiquement, sur une entreprise avant de postuler alors que seulement 26% des services RH surveillent ce qui se dit sur leur entreprise.

Parmi les canaux les plus plébiscités pour se renseigner, les candidats privilégient en premier lieu des sources propres à l’entreprise :  le site RH (58%), suivi des réseaux sociaux (53%) et des articles en ligne (51%). Suivent ensuite : les avis en ligne (48%), le bouche-à-oreille (46%) et les sites emploi généralistes (41%).

Côté recruteurs, près de la moitié réalise une veille active de l’image de leur entreprise. Afin d’intégrer ce besoin de visibilité et in fine, d’attractivité, les entreprises se montrent proactives : le travail sur l’expérience candidat est une action mise en place par un recruteur sur deux, de même que l’animation de comptes sociaux (70%), la création de contenu, que ce soit en vidéo (52%), en photos (46%) ou via des articles (42%).

« Les candidats sont très attentifs à ce qui se dit en ligne sur les entreprises auxquelles ils souhaitent postuler. Les recruteurs l’ont bien compris et travaillent de plus en plus leur marque employeur pour maitriser leur image et développer leur attractivité. Ces informations sur les entreprises dans le cadre de leur recrutement est un critère de choix qui risque de prendre encore plus d’importance dans les années à venir. », déclare Flavien Chantrel, Directeur éditorial chez HelloWork.

 

A propos de HelloWork
HelloWork, le premier acteur digital français de l’emploi, du recrutement et de la formation, accompagne les actifs tout au long de leur vie professionnelle, les entreprises, cabinets de recrutement, ETT sur leurs enjeux RH et recrutement et les centres de formation/écoles sur la valorisation de leurs offres de formation. 

 

 

 

Abonnez-vous à Assistant(e) Plus

Découvrez des dossiers dédiés aux problématiques des assistant(e)s de direction que la rédaction analyse pour vous.