Accueil > Les indispensables de l'assistant(e) > FORMATIONS > Actualités > Un actif sur 2 qui envisage de changer de profession ne sait pas vers qui se tourner pour obtenir un accompagnement

Un actif sur 2 qui envisage de changer de profession ne sait pas vers qui se tourner pour obtenir un accompagnement

Publié le 09/07/2018
Les actifs ayant vécu des transitions professionnelles ont-ils réussi à stabiliser leur parcours et à évoluer vers des situations professionnelles satisfaisantes ? Quels rapports les actifs entretiennent-ils avec les dispositifs de la formation professionnelle continue ? Comment se sont-ils appropriés les outils de sécurisation des parcours C'est à ces questions que répond la troisième édition de l'Observatoire des trajectoires professionnelles publié par le Groupe Adecco, en coordination sa filiale LHH Altedia et le Groupe IGS.

➜ Un marché de l'emploi plus mobile qu'il n'y paraît...

Si certains commentateurs estiment que le marché de l'emploi français est rigide par nature, l'Observatoire des Trajectoires Professionnelles révèle que :

  • Chaque année en France, près plus d'un actif occupé sur quatre 4 (26,9% de la population active occupée) a connu une transition professionnelle sur l'année écoulée.
  • Le fait d'être jeune et le fait d'être une femme augmentent les probabilités d'avoir connu une transition au cours des 12 derniers mois 
  • Les personnes dont le niveau d'éducation correspond au niveau collège ou au niveau Bac+3 à Bac+8 sont particulièrement concernées. 

➜ ... avec une mobilité qui semble créer... de la mobilité !

Pour la première fois, l'Observatoire s'est également intéressé aux intentions des actifs quant à de possibles mouvements dans l'année à venir. Ces éléments de prospective ont permis de mettre en lumière les éléments suivants :

  • Parmi les actifs occupés, un actif occupé sur 10 envisage de quitter son emploi dans l'année à venir et un sur 10 envisage de changer de profession ;
  • Parmi les personnes ayant déjà connu une transition sur les 12 derniers mois, une sur 5 souhaite changer de profession dans l'année à venir.


En d'autres termes, lorsque les actifs connaissent une transition professionnelle, celle-ci semble ne pas toujours les mener directement vers une situation professionnelle qui les satisfait. Ceci questionne directement les outils et dispositifs existants pour aider les transitions et leur appropriation par les actifs.

➜ Les dispositifs de sécurisation des parcours encore mal maîtrisés

Plus de 3 actifs sur 5 (61,2%) envisagent d'effectuer une formation pour faire évoluer leur carrière dans les 5 ans à venir mais 63,3% estiment qu'il est assez difficile voire très difficile de trouver des informations pour orienter sa carrière. Par ailleurs, ils sont près d'1 sur 2 à ne pas savoir à qui s'adresser pour obtenir de l'aide, des conseils ou un accompagnement pour les aider à orienter leur carrière.

L'entretien professionnel
Supposé avoir lieu tous les 2 ans, il est bien mis en place, mais une grande partie des managers qui les mènent ne connaissent pas suffisamment les dispositifs de formation. En effet, seul 1 sur 2 (52,7%) sait exactement ce qu'est le Compte Personnel de Formation (CPF) et 36,3% d'entre eux déclarent ne pas savoir vers qui se tourner s'ils avaient eux-mêmes besoin de suivre une formation.

La formation et le CPF
Si 39,8% des actifs déclarent savoir ce qu'est le CPF, seul 1 sur 2 parmi eux a franchi le cap d'ouvrir son compte en ligne et seuls 3,6% des actifs ont sollicité une formation au travers de leur CPF. Comment expliquer un tel taux de déperdition ?

  • 29,1% des actifs expliquent qu'ils n'ont pas ouvert leur CPF car ils ne souhaitent pas suivre de formation ;
  • 21,6% ne savent pas comment l'ouvrir ;
  • 16,4% ne comprennent pas son intérêt ;
  • 3,4% des actifs ont essayé d'ouvrir leur CPF mais ont trouvé cela trop compliqué.

Une situation qui n'est guère plus favorable pour ceux qui envisagent de changer de profession dans l'année à venir.


Parmi les actifs français qui déclarent envisager sérieusement de changer de profession dans l'année à venir :

  • 84% d'entre eux envisagent de reprendre une formation dans les 5 ans à venir pour faire évoluer leur carrière et 52,9% d'entre eux seraient prêts à en financer au moins une partie ;
  • 84% d'entre eux n'ont pas bénéficié d'un entretien professionnel sur l'année écoulée ;
  • 54,6% d'entre eux ne sait pas vers qui se tourner pour trouver de l'accompagnement pour faire évoluer sa carrière ;
  • 57,1% ne voient pas exactement à quoi correspond le CPF ;
  • 70,6% d'entre eux n'ont pas ouvert leur CPF.

 

Pour plus d'informations sur : www.groupe-igs.fr

 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram