Sur la route du bureau : pédalez en toute sérénité cet hiver
Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Sport & bureau > Sur la route du bureau : pédalez en toute sérénité cet hiver

Sur la route du bureau : pédalez en toute sérénité cet hiver

Publié le 10/01/2018
Le vélo est aujourd'hui un mode de déplacement de plus en plus plébiscité dans de nombreuses villes. Toutefois, à l'approche de l'hiver, son utilisation peut sembler plus difficile.

En effet, le gel, la pluie, la baisse des températures ou encore le manque de luminosité sont autant de risques d'usures prématurées ou de chutes. Coursier.fr, le spécialiste des services de courses pour entreprises et particuliers, partage avec nous ses bons conseils pour pédaler en toute sérénité cet hiver. 

 

➜ Vérifier régulièrement ses pneus

Des pneus usés, de mauvaise facture ou craquelés ont tendance à glisser davantage sur la route. Toute comme pour les voitures, il est indispensable d'avoir un œil sur les pneus de son vélos afin d'éviter les chutes ou les crevaisons, plus fréquentes par temps mouillé. 

Pour se prémunir contre les risques liés à l'hiver, il est conseillé d'opter pour un pneu nylon avec une bande de roulement épaisse. Certains pneus possèdent des nappes carcasse en textile dotées d'un renfort anti-crevaison, haute densité, offrant une meilleure résistante à la perforation. 

Enfin, pour affronter la pluie, il est conseillé de se doter de pneus à structure et bande de roulement spécifiquement conçus pour les routes glissantes. 

 

➜ Graisser la chaine

La qualité et la durée de vie d'une chaîne de vélo varient du simple au triple selon l'entretien accordé ! Un nettoyage régulier permet d'éviter la rouille et surtout, la casse. À cet effet, de nombreuses huiles - en spray ou liquides - existent pour graisser une chaine de vélo. 

En hiver, mieux vaut appliquer une huile "pour temps humide" à l'aide d'une brosse à dent. D'une texture plus épaisse, celle-ci a tendance à produire plus de cambouis mais demeure plus résistante face à la pluie ou aux intempéries. 

Cela s'impose notamment en cas de gel, phénomène météo reconnu pour abimer la transmission et le cadre si on ne le nettoie par régulièrement. 

 

➜ Veiller à l'état des freins

Les freins sont plus sollicités par temps humide ou pluvieux. Il est donc essentiel de les contrôler. 

1ère étape : s'assurer que les câbles et les gaines ne sont ni effilochés, ni craquelés, ni rouillés. 

2ème étape : tester le freinage, qui doit toujours être souple.

3ème étape : vérifier que les patins ne comportent pas de rainures et que les étriers sont bien serrés. 

 

➜ Nettoyer les pignons

Certains pièces d'un vélo sont plus sensibles aux intempéries, aux résidus routiers ou à la poussière que d'autres. Les pignons en font partie. Très fragiles, ils ont tendance à s'encrasser plus rapidement avec l'humidité, qui accroche davantage les saletés. 

Un nettoyage régulier, à l'aide d'un chiffon, d'un dégraissant ou d'un lubrifiant vélo est nécessaire pour éviter leur vieillissement prématuré et l'altération de leurs performances. 

 

➜ Ne pas négliger l'équipement

Outre l'aspect technique, faire du vélo en hiver nécessite de se doter d'un bon équipement corporel, adapté à l'humidité, à la pluie, au froid, à la neige ou encore au gel. 

Une bonne veste imperméable, des lunettes pour s'assurer une vision nette, une garde boue pour éviter les projections arrière et bien évidemment des gants, constituent la panoplie complète du bon cycliste en ville. 

"Se déplacer en vélo est une très bonne chose pour la santé et le bien-être. Contrairement aux idées reçus, faire du vélo en hiver comprend également des bienfaits : moins de pollution qu'en été, moins de stress que dans les transports en commun - souvent bondés en hiver - et une véritable autonomie de déplacement", ajoute Frédéric Murat, Directeur général de Coursier.fr


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram