Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > FICHES METIERS > Grille des salaires > Salaires : serez-vous augmenté(e) en 2017 ?

Salaires : serez-vous augmenté(e) en 2017 ?

Elisabeth Duverney-Prêt
|
Publié le 05/01/2017
Le marché des métiers de l'assistanat est en pleine évolution. Les profils généralistes laissent peu à peu place à des profils spécialisés voire experts, qui tirent leur épingle du jeu au niveau des rémunérations.

Et vous, où en êtes-vous ? En moyenne, les salaires ont augmenté de 0,3% en 2016, avec des hausses très intéressantes (assistant(e)s bilingues : +2,2%) et dans des fonctions impactant directement le chiffre d'affaires des entreprises. L'année 2017 devrait continuer sur la même lancée... mais les cabinets de recrutement ne partagent pas tous le même avis.

 

➜ Il faut parler anglais ! 

Aujourd'hui plus que jamais, il faut parler anglais ! Si les cabinets de recrutement s'accordent sur un point, c'est bien celui-là. Dans son étude des rémunérations 2017, Robert Half a une nouvelle fois décidé de pointer du doigt les différences salariales entre un(e) assistant(e) bilingue sur un même poste. 

L'assistant(e) logistique linguistique peut ainsi espérer être payé(e) jusqu'à 8000€ de plus qu'un confrère ne maîtrisant pas l'anglais ! Et la différence est palpable dans de nombreuses autres fonctions : assistant(e) achats +6000€, assistant(e) SAV +5000€, assistant(e) de direction +6000€.

"Les entreprises sont mêmes très exigeantes en France et font une vraie différence entre des collaborateurs ayant un niveau d'anglais courant et ceux ayant un niveau d'anglais opérationnel. Sur certaines fonctions, l'assistant(e) aura un salaire supérieur de 4000€ si son anglais est courant et seulement de 1000€ si son niveau d'anglais est opérationnel", souligne Gaëlle Marre, directrice d'Office Team, la branche Assistanat du groupe Robert Half.

Les entreprises ont un besoin immédiat de cette compétence linguistique alors si vous devez choisir une formation cette année, n'hésitez plus. 

"Côté recrutement, on sent une réelle difficulté à trouver des profils jeunes ayant un bon niveau d'anglais. Alors finalement, les entreprises se tournent vers des assistant(e)s plus expérimenté(e)s" indique Jérémy Jouanneau, manager de la division Secrétariat et Assistanat chez Hays.

 

 

➜ L'influence des secteurs & entreprises

La compétence linguistique mise à part, on voit se profiler des postes valorisés par des hausses de rémunération dans des secteurs assez ciblés.

D'après le baromètre Randstad des métiers du tertaire, trois secteurs d'activité seront les plus porteurs en 2017 : la R&D (+7%), les matériaux de transport (+2,8%) et la production d'électricité et de gaz (+2,6%). S'y ajoutent les cabinets d'avocats et le secteur pharmaceutique selon Jérémy Jouanneau (Hays) et bien sûr les secteurs liés aux nouvelles technologies et au luxe comme on le souligne chez Office Team.

Pour autant, ce qui fera vraiment la différence réside dans "la taille de l'entreprise. Celles de moins de 500 salariés, plus agiles, prendront le risque d'investir sur des compétences et des personnalités afin d'accompagner leur développement", précise Audrey Brichant, directrice associée chez Walters People. Elles seront plus dynamiques en terme de rémunérations (+6% en moyenne par rapport aux grandes entreprises).

"Dans les entreprises de moins de 50 salariés, la rémunération a augmenté de 1,2%, et dans celles de 50 à 199 salariés elle n'a augmenté que de 0,2%. En revanche dans les plus grosses sociétés, les rémunérations stagnent" confirme Sabrina Legros chez Randstad.

Mais pour Shirley Maffre, directrice du cabinet Progressis, il faut apporter une nuance à ce constat : "La tendance s'inverse lorsque l'on parle des assistants experts dont la rémunération a le plus augmenté dans les grandes entreprises. Les grands groupes privilégient en effet des candidats ayant aussi une expérience confirmée dans une structure matricielle, et cela se paye.".

 

 

➜ Ces fonctions qui ont la côte

Pour le cabinet Fyte qui a enregistré une hausse des recrutements de 40% sur l'année 2016, trois fonctions ont été particulièrement recherchées par les entreprises cette année : les assistant(e)s de ventes (12%), les Office managers (20%) et les assistant(e)s de direction (41%).

Tous les cabinets de recrutement vous le diront d'ailleurs, le profil phare de l'année 2017 restera celui de l'assistant(e) de direction bilingue, avec une expérience de 2 à 5 ans. Avec 15 500 annonces publiées sur le marché digital de l'emploi, l'assistant(e) de direction fait partie des métiers les plus demandés, souligne le baromètre Randstad. Mais côté salaire, pour autant, les montants stagnent. "Un(e) assistant(e) de direction bilingue disposant de 5 ans d'expérience pourra attendre entre 35 000€ et 38 000€ par an. C'est quasiment équivalent à ce qui se pratiquait l'an passé", explique t'on chez Walters People.

Alors quel poste viser pour espérer une revalorisation salariale ? "Tous les métiers nécessaires à l'augmentation du chiffre d'affaires des entreprises !", assure Gaëlle Marre, directrice d'Office Team. Les chiffres du baromètre Randstad sont effectivement sans appel : la rémunération des assistant(e)s commerciaux a augmenté de 5% en 2016, celle des assistant(e)s administrations des ventes de 6% et des assistant(e)s Import/Export de 4%. "La tendance devrait se confirmer en 2017. D'autant plus que le dernier trimestre 2016 est excellent et augure d'une bonne année à venir malgré les incertitudes liées aux élections", poursuit la responsable.

Les Offices managers devraient également tirer leur épingle du jeu, "notamment dans les petites structure de type start-up où ils vont trouver des postes pivots", explique Yohanna Daoudi chez Fed Office. Ces assistant(e)s polyvalents ayant des responsabilités plus larges que les assistant(e)s de direction (gestion, ressources humaines...) pourront en effet évoluer aisément en PME avec une nouvelle corde à leur arc : le souci du bien-être des salariés de la structure. 

"Les postes d'Office and Happiness managers sont en vogue. Pour moi, c'est un profil qui a un bel avenir", confirme Jennyfer Troude, consultant senior chez Fyte. Le salaire annuel d'un Office manager dépendra bien évidemment de son expérience. Le salaire d'un débutant variera par exemple de 26 000€ à 32 000€ par an. Pour un candidat expérimenté, le salaire annuel pourra aller de 32 000€ à 50 000€ par an.

 

Découvrez les grilles de salaires dans le dernier numéro du magazine Assistant(e) Plus


NOS PARTENAIRES
SUIVEZ-NOUS !