Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > FICHES METIERS > Zoom sur un métier > Responsable du bonheur : après l'effet de mode, retour d'expérience

Responsable du bonheur : après l'effet de mode, retour d'expérience

Publié le 19/11/2018
L'agence de communication Zetruc, sensible au bien-être de ses salariés et à la question de la loyauté, a décidé de s'intéresser de près à la question du bonheur en entreprise en nommant un CHO (Chief Happiness Officer). Retour sur ce concept aux nombreux avantages pour l'entreprise.

Selon des études issues des plus grandes universités comme Harvard ou le MIT, un salarié heureux est deux fois moins malade, six fois moins absent, ou encore neuf fois plus loyal envers son entreprise qu'un employé moyennement heureux. 

Autant de chiffres qui font par la même occasion le bonheur des clients qui ont à faire à des interlocuteurs détendus et enthousiastes et surtout, qui ne changent pas du jour au lendemain. 

À la mode il y a environ deux ans, la question du Chief Happiness Officer (responsable du bien-être) et de son rôle dans l'entreprise a vu fleurir tout un tas de reportages sur le sujet. Mais aujourd'hui qu'en est-il ? Est-ce une mode qui est passée ou un véritable métier qui perdure ? 

 

➜ créer un cercle vertueux où tout le monde est gagnant

L'objectif du Chief Happiness Officer (CHO) : travailler à l'épanouissement des salariés au travail. Selon une étude de Domplus-BVA-La Tribune, les Millenials de la Génération Y (18-34 ans), sont en effet beaucoup plus sensibles que leurs aînés aux notions de quête de sens et d'adaptation de l'entreprise à leur vie personnelle. 

"Il ne s'agit pas de forcer artificiellement nos collaborateurs à être heureux, ce serait impossible ! En revanche, notre Happiness manager, choisir pour son profil et sa personnalité, peut créer les conditions favorables pour qu'ils le deviennent" - Julien Crozat, directeur de l'agence Zetruc.

L’agence de communication Zetruc, créée il y a 10 ans, intervient sur tous les champs de la communication (print, digital, événementiel, réseaux sociaux, web, formation). Présente à Troyes, dans l’Aube, et à Reims, dans la Marne, elle compte des clients dans toute la France. Pour se démarquer de ses concurrents, elle s'appuie sur de jeunes profils talentueux, à la fois créatifs et impliqués sur le long terme. Or dans les secteurs de la communication et du digital, le turn-over est généralement très important. D'où l'intérêt du Chief Happiness Officer (CHO), un tout nouveau poste de "Responsable bien-être".

 

➜ Poste "gadget" ou stratégique pour l'entreprise ? 

La CHO de Zetruc, Bérénice DAVID, a été nommée à ce poste en 2016. Chef de projet pour cette agence de communication depuis 2013, elle exerce avec brio ce nouveau métier qui ne s'apprend pas forcément dans les écoles.

Mais en quoi consiste exactement le travail d'une Responsable du Bonheur ? Mes trois grandes missions consistent à favoriser les échanges entre les salariés en les incitant à mieux se connaître, à évaluer régulièrement leur niveau de bien-être à travers des échanges, et à trouver des solutions aux problèmes identifiés.

À la fois communicant, organisateurs d'événements, médiateur, chercheur de solutions, le Responsable du Bonheur en entreprise doit savoir tout faire ! Bérénice propose ainsi régulièrement des activités conviviales comme des petits déjeuners, des ateliers créativité et des after-works pour que chacun(e) puisse se rencontrer dans un cadre plus informel. Ces événements permettent une vraie communication / cohésion entre l’équipe de direction et les salariés.
Elle propose aussi de nouveaux modes d'organisation du temps de travail ou des aménagements pour répondre à des situations particulières.

Deux ans après le début de sa prise de fonction, Julien Crozat dresse un bilan très positif de l'impact du rôle de la Responsable du Bonheur de Zetruc :

"Avec l'expérience, je suis convaincu que le CHO constitue un poste-clé au sein de l’entreprise, quelle que soit sa taille et son activité. À l’avenir, plus question de faire l’impasse sur le bonheur sous peine de voir les performances de l’entreprise tomber en dépression."

 

➜ Il y a urgence à agir !

Les entreprises Françaises ont intérêt à comprendre que le bien-être est un véritable tremplin vers la compétitivité. Selon une récente étude du Baromètre national du Bonheur au Travail publié par la Fabrique Spinoza, un Français sur deux n’est pas heureux au travail. Ils sont à peine 23 % à se satisfaire pleinement de leur épanouissement professionnel.

Les conséquences de ce mal-être ? Du stress, du surmenage, des burn-outs.... Pour l'entreprise, cela signifie aussi une augmentation de l'insatisfaction des clients, des risques d'erreur, de l'absentéisme, du turn-over... Ce n'est pas un hasard si des grandes entreprises de la Silicon Valley comme Google se sont intéressées à la question dès les années 2000 ! Aujourd'hui, en France, ce sont les start-ups qui donnent l'exemple : elles publient plus de la moitié des offres d’emplois de CHO, devant les PME (28%) et les grandes entreprises (18%), selon une étude Joblift.

 

➜ Quelques exemples concrets d'actions...

Voici quelques exemples concrets d'actions menées par Bérénice David pour Zetruc et qui pourront vous donner des idées. 

Les événements : 

  • le petit-déjeuner du lundi matin pour l'ensemble des collègues,
  • les différentes sorties pour resserrer les liens : lazer games, bowling, afterwork...
  • les séminaires (au sport d'hiver, au lac d'Annecy, au lac du Der...)
  • les repas de noël, et des dégustations des produits de leurs clients...
  • les événements dans les locaux tels que des escape games,
  • les sorties au sauna, à la salle de sport. 

Les achats :

  • pour apporter plus de confort ou créer une ambiance chaleureuse : matériel pour profiter pleinement du jardin l'été, décoration des espaces de travail avec les collègues...

Les outils personnalisés : 

  • aménagement d'horaires,
  • mobilité pour permettre aux salariés de travailler à distance par du télétravail,
  • optimisation du parcours individuel au sein de l'entreprise : organisation d'entretiens de motivation, mise à disposition de coaching personnalisés, etc. 

 

Plus d'informations sur www.zetruc.fr


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram