Accueil > FICHES PRATIQUES > LES FICHES PRATIQUES > Langue / Projet Voltaire > Projet Voltaire : Pourquoi doit-on écrire : « Les réunions se sont succédé » ?

Projet Voltaire : Pourquoi doit-on écrire : « Les réunions se sont succédé » ?

Sandrine Campese, autrice pour le blog du Projet Voltaire, et formatrice en orthographe
|
Publié le 04/06/2019
82 % des recruteurs sont sensibles à l’orthographe des candidats. Vos supérieurs vous reprochent vos fautes d’orthographe ? Vos collaborateurs ont de grosses difficultés avec l’écrit, ce qui nuit à l’image de l’entreprise ? L’orthographe, comme le vocabulaire, c’est capital !

Dans votre entreprise, depuis les retours de vacances, les réunions se sont succédé, oui, avec un « é » ! Vous auriez accordé le participe passé ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul(e) dans ce cas ! Voici, entre deux réunions, quelques explications...

 

➜ pourquoi l'on se trompe ?

S’il est tentant d’écrire « les réunions se sont succédées », c’est parce que le participe passé est employé avec l’auxiliaire « être » et qu’à l’école, nous avons tous appris qu’avec « être », on accorde le participe passé.

Oui, mais ici, « être » n’est pas tout seul, il est accompagné d’un pronom réfléchi (se). En effet, « se succéder » est un verbe pronominal et cela change tout !

 

➜ LA RÈGLE À CONNAÎTRE

Pour savoir si l'on accorde le participe passé, il faut s’intéresser à la fonction de « se » : est-il complément d’objet direct/COD (il répond à la question quoi ? qui ?) ou complément d’objet indirect/COI (il répond à la question à quoi ? à qui ?) ?

On pose donc la question : elles ont succédé à qui ? À « se » (sous-entendu à « elles-mêmes »), pronom réfléchi féminin pluriel. Puisque la question est « à qui ? », « se » est bien COI. Par conséquent, on n’accorde pas le participe « succédé ».

En résumé, quand le pronom réfléchi (me, te, se, nous, vous, se) est COI, le participe passé d’un verbe pronominal ne s’accorde pas avec lui.

 

➜ Autres exemples

Les dirigeantes se sont parlé (elles ont parlé à qui ?), les collaborateurs se sont téléphoné (ils ont téléphoné à qui ?), les partenaires se sont plu (ils ont plu à qui ?), les deux soeurs se sont souri (elles ont souri à qui ?), etc.


Pascal Hostachy, Fondateur

Votre expert

Le Projet Voltaire a l’immense plaisir d’éclairer pour vous certaines difficultés, voire singularités, de notre belle langue avec humour sans perdre en pertinence. Le Projet Voltaire est un service en ligne de remise à niveau personnalisée en orthographe, qui s’adapte au niveau et au rythme de chacun(e).

Élu en 2015 meilleur outil e-learning d’Europe toutes disciplines confondues, il compte plus de 5 millions d’utilisateurs dont 1 000 entreprises et 3 500 établissements d’enseignement. Il est partenaire d’Assistante Plus et de la FFMAS depuis des années. N’hésitez pas à télécharger l’appli gratuite Projet Voltaire sur votre smartphone ou votre tablette.