Accueil > FICHES PRATIQUES > LES FICHES PRATIQUES > Langue / Projet Voltaire > Projet Voltaire : Parlez avec style avec... le zeugme

Projet Voltaire : Parlez avec style avec... le zeugme

Publié le 21/12/2016
Sans nous en rendre toujours compte, nous utilisons quotidiennement des procédés rhétoriques pour illustrer nos propos, leur donner plus de force ou, au contraire, les atténuer. Et si nous passions en revue les principales figures de style de la langue française ? Ce mois-ci, découvrons la plus facétieuse d'entre elles : le zeugme.

➜ Qu'est-ce qu'un "zeugme" ?

Du grec zeûgma (lien, union), le zeugme consiste à rattacher à un mot deux compléments de construction différente. Exemple : "Ils savent compter l'heure et que la Terre est ronde" (Alfred de Musset). Ici, le verbe savoir est le dénominateur commun des compléments "compter l'heure" et "que la Terre est ronde". De même : "il croyait à son étoile et qu'un certain bonheur lui était dû" (André Gide).

Autre type de zeugme, celui qui rattache à un mot deux compléments de sens différent, l'un étant abstrait, l'autre concret. Exemple : les marchands de boissons et d'amour (Guy de Maupassant), Vêtu de probité candide et de lin blanc (Victor Hugo), D'un oeil amoureux et tout humide (Flaubert).

 

➜ À quoi sert-il ? 

Pour les auteurs classiques, le zeugme a surtout une fonction poétique. Mais les auteurs contemporains ont révélé sa dimension humoristique. C'est le cas des deux Pierre : Dac et Desprogres ! Par exemple, "Il s'enfonça dans la nuit et un clou dans la fesse droite" (Pierre Dac). Encore plus osé : "Après avoir sauté sa belle-soeur et le repas du midi, le Petit Prince reprit enfin ses esprits et une banane" (Pierre Desproges).

Dans la vie de tous les jours, il est possible d'employer des zeugmes dans le but de gagner du temps. Vous allez voir, c'est très pratique ! À votre compagnon, sur la plage : "Peux-tu me passer la bouteille d'eau et de la crème ?". À vos enfants : "Je ne veux plus rien entendre et la paix !", "Finis tes devoirs et de te laver les dents", "Arrête de mettre le bazar et tes doigts dans le nez". Et quand ils seront grands : "Embrassez votre mère et une brillante carrière".

 

➜ À ne pas confondre avec...

  • L'ellipse : elle consiste à omettre un ou plusieurs éléments en principe nécessaires à la compréhension du texte, pour produire un effet de raccourci. Mais elle est bien moins savoureuse que le zeugme ! Exemple : dans la phrase "Pierre mange des cerises, Paul des fraises", il y a ellipse du verbe "manger". On utilise des ellipses à chaque fois que l'on fait sa liste de courses : "Acheter beurre, tomages, papier toilette..."
  • L'anacoluthe : c'est une rupture dans la construction d'une phrase. Exemple : "Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, la face du monde en eût été changée" (Blaise Pascal). En dehors de cet usage, l'anacoluthe est une faute. Dans la formule de politesse "En espérant avoir de vos nouvelles, veuillez agréer...", il y a une rupture entre "en espérant" et "veuillez agréer". Le sujet sous-entendu de "en espérant" étant l'auteur de la lettre, on écrira : "En espérant recevoir de vos nouvelles, je vous prie d'agréer...".

 

Sandrine Campese, responsable de la communauté en ligne du Projet Voltaire.


SUIVEZ-NOUS !