Pourquoi les assistantes des DRH doivent s'emparer du sujet parentalité en entreprise et mode de garde ?
Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Parentalité > Pourquoi les assistantes des DRH doivent s'emparer du sujet parentalité en entreprise et mode de garde ?

Pourquoi les assistantes des DRH doivent s'emparer du sujet parentalité en entreprise et mode de garde ?

Publié le 10/04/2018
L'enjeu de la parentalité en entreprise est un sujet méconnu aujourd’hui : il est important de sensibiliser les entreprises, quelle que soit leur taille, à cette question. Il faut donc trouver des ambassadeurs dans les entreprises, qui puissent faire avancer les choses. Ces ambassadeurs sont à la fois dans les équipes opérationnelles et dans les équipes de Direction.

➜ L'enjeu de la parentalité, certaines grandes entreprises s'attaquent au sujet

Si certaines grandes entreprises s’attaquent au sujet, c'est souvent surtout pour respecter des obligations légales sur la parité femme-homme, pour lesquelles des actions en faveur de la parentalité permettent d'avancer. Peu d'entreprises mesurent aujourd'hui l'importance d'établir une politique en faveur des salariés parents, et elles sont encore moins nombreuses à croire à l'impact positif d'une telle politique sur leur performance économique. Souvent, l'impact perçu se limite à l'image extérieure, au niveau de la RSE.

Les équipes en charge de ces sujets sont les équipes des Ressources Humaines : leur métier n’est plus simplement de la gestion administrative du personnel, mais de la gestion de talents, de carrières et d’individus. Ainsi, être proactif et apporter des solutions concrètes à ses collaborateurs lors de temps forts de leur vie contribue à l’atteinte des objectifs communs de l'entreprise.

➜ La parentalité impacte l'organisation et l'équilibre du foyer

Si on se concentre sur le cas des nouveaux parents, on sait que ce changement de situation familiale a un impact fort sur l'organisation et l'équilibre du foyer : question du mode de garde, fatigue, nouveaux horaires, budget additionnel à financer ... cette période est complexe à la fois pour les papas et les mamans ! Il l'est d'autant plus pour de jeunes mamans, qui doivent en plus gérer leur absence pendant le congé maternité et retrouver leurs marques à leur retour, dans une phase où la fatigue physique et psychologique liées à l'accouchement et à cette nouvelle phase de vie peuvent rendre la chose encore plus difficile.


Pour faire court : certes, ce sujet touche la sphère privée des collaborateurs, mais il a un impact immédiat sur la performance de l’entreprise. L'engagement des collaborateurs peut être amoindri dans cette phase si on ne les aide pas à avoir des conditions flexibles de travail, adaptées à cette phase de transition : horaires, lieu de travail, accompagnement au retour de congé maternité, mode de garde, etc. Les coûts liés aux absences dues à un mode de garde défaillant ou un souci avec Les enfants peuvent être estimés à plus de 2500€/ an, sans compter les heures consacrées à la recherche d'un mode de garde (une vingtaine en moyenne), qui ont également souvent lieu pendant les heures de travail. Enfin, on peut aussi calculer le coût lié au départ d'une collaboratrice après son congé maternité (faute de mode de garde adapté à son budget), qui comprend les coûts de recrutement et de formation d'un remplaçant ... évoquer la parentalité en entreprise est légitime et l'entreprise a un rôle à jouer dans l'accompagnement de ses collaborateurs !

➜ Le rôle de l'entreprise auprès de ses collaborateurs au sujet de la parentalité  


Tous les membres de l’équipe RH sont donc impliqués : du DRH au responsable opérationnel, en passant par l’Assistante de Direction. C’est en effet elle qui est proche du terrain, qui peut remonter des observations suite à des discussions avec des managers ou même des parents collaborateurs, jour après jour, et qui va ensuite aider le ou la DRH a prioriser ses actions. Elle peut également insuffler de nouvelles idées, en étant en veille sur les innovations qui touchent au métier des RH. La fonction d'assistante de direction, qui se trouve souvent, en pratique, à la croisée des équipes, des métiers opérationnels et des métiers "support", est une passerelle pour des sujets comme la parentalité ! Il faut en effet être capable d'identifier un besoin pour lancer la machine.


En pratique, comment pouvez-vous amener le sujet sur la table, en le rendant rapidement actionnable? Tendez l'oreille, partez à la collecte d'informations : qui sont les parents? Qui en parle? Comment?

Provoquez ces discussions si besoin : lancez un sondage en interne, pour savoir si la parentalité peut être un sujet d'importance pour les collaborateurs - et également voir ce qu'en pensent les non parents. Les résultats 'un tel sondage, peu engageants pour l'entreprise, vous permettent de faire remonter ou non une priorité dans l'agenda de la Direction, avec des éléments tangibles. Vous pouvez ensuite réfléchir rapidement à ce qui pourrait être déployé pour aider les parents, en fonction des besoins, mais aussi du budget disponible, des autres projets en cours, etc. 1,2,3 Crèche ! peut vous accompagner dès cette phase de sondage, pour vous fournir des outils simples à déployer, qui vous économisent du temps ! Leur équipe, constituée d’experts de la petite enfance et de consultants, vous aide à toutes les phases du projet, notamment dans l’identification et le déploiement de nouvelles actions dans l’entreprise : c’est l’extension de votre équipe, ils sont vos assistants !


Alors, prête à endosser ce rôle d’ambassadrice, pour le bien-être des collaborateurs, la performance de votre entreprise et l’innovation dans les fonctions RH?

 

Pour plus d'informations sur : www.123creche.com


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram