Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > Petit guide de survie à la fête de Noël au bureau

Petit guide de survie à la fête de Noël au bureau

Publié le 18/12/2017
Si les salariés sont globalement heureux au travail (63,8%), ils sont tout de même 64% à avouer qu'ils ne se sentent pas libres d'être eux-mêmes dans leur environnement professionnel... Et 64% d'estimer n'avoir noué aucune véritable relation amicale au travail...

Dans ce contexte, comment aborder la fête de Noël du bureau sans appréhension ni retenue, et surtout comment en profiter pour se rapprocher de ses collègues et les découvrir sous un nouveau jour ? Robert Half, cabinet de recrutement spécialisé, partage ses 5 conseils pour profiter pleinement de ce moment sans stress ni maladresses

 

➜ Ne pas confondre collègues et amis

L'élément clé de cette soirée est de ne pas oublier que l'on est avec ses collègues, son management et potentiellement la direction de l'entreprise. Certes, le cadre est détendu, mais mieux vaut garder en tête qu'aucun d'eux ne s'est transformé en ami de vingts ans, même après une coupe et un peu de musique... 

 

➜ Garder un comportement professionnel

La suite logique est, évidemment, de conserver tout au long de la soirée un comportement approprié. Ce n'est pas le grand soir pour se réveler au grand jour ! 

Éviter les excès en tous genres, comme avoir un comportement très ou trop familier ou opter pour une tenue soit trop excentrique, soit trop "casual", comme si l'on était à une fête organisée par son cercle amical privé. L'étiquette professionnelle est toujours de mise, même lors de la fête de Noël. 

 

➜ Briser la glace, participer

Garder un comportement professionnel ne signifie pas s'exclure de la fête et rester dans son coin. Qui voudrait avoir la réputation du rabat-joie ? 

Et si c'était l'occasion de jouer une autre partition de sa vie professionnelle, en participant aux activités sans traîner des pieds. Ce moment peut être l'occasion de découvrir ses collègues, ses managers, de rire avec eux et, pourquoi pas, de gagner en complicité. 

 

➜ Faire des rencontres

Rares sont les moments où tous les membres d'une entreprise se retrouvent mélangés sans critère de hiérarchie ou de service. Il serait dommage de ne pas en profiter. 

Conseil : parler à tout le monde. 10 ou 15 minutes par personne, même avec ceux que l'on connaît peu. Les relations cordiales sont une clé du succès de l'événement. Ce soir-là, le top management est disponible et détendu, une bonne raison pour faire plus ample connaissance. 

 

➜ Mettre à l'œuvre son esprit d'équipe

La soirée devrait bien se passer. Mais certains collègues ne seront peut-être pas aussi prudents que d'autres. Il faut alors activer l'esprit d'équipe. 

Échanger avec le timide ou la toute nouvelle recrue qui ne connaissent personne, rappeler discrètement et gentiment au collègue qui a trop bu qu'il vaudrait mieux arrêter pour sa sécurité, veillez sur ceux qui pourraient prendre des décisions inconsidérées.

Enfin, ne pas oublier de remercier sincèrement les organisateurs. "Ce sont les petites attentions qui font les plus belles relations."

 

"Il est important de partager des moments de convivialité en entreprise. Cette tradition s'appuie sur de bonnes intentions : célébrer l'année presque écoulée, se féliciter des efforts partagés, se côtoyer différemment. La fête de Noël "corporate" ne doit pas être perçue comme un pensum, mais plutôt comme une opportunité de mieux connaître ses collègues, son top management, dans un contexte joyeux et une atmosphère détendue", commence Olivier Gélis, directeur général de Robert Half France. 

 

 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram