Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > Morphopsychologie : les 5 principes d'observation

Morphopsychologie : les 5 principes d'observation

Publié le 14/04/2016
La morphopsychologie commence par un stade d'observation au cours duquel on note méthodiquement un certain nombre d'informations sur les traits et la forme du visage étudié.

Chacun des ces éléments est un indice permettant de déterminer un type de personnalité. 

 

1. La dynamique face-profil :

L'observation commence par une analyse du visage de face. On remarque s'il est plutôt large (la largeur est égale à la hauteur) ou plutôt étroit (plus haut que large). Dans le premier cas, cela dénote une force de résistance, dans l'autre une relative fragilité.

Puis on étudie le profil. Le nez, le menton, sont-ils projetés vers l'avant ? Auquel cas on a affaire à une femme ou un homme d'action. Ou bien l'ensemble semble au contraire s'élever ? Cela caractérise plutôt une personne qui réfléchit.

 

2. Le cadre et les récepteurs :

Les récepteurs sont les yeux, le nez et la bouche. Ils composent ce que l'on appelle le "petit visage" et correspondent aux échanges avec l'extérieur. S'ils sont ouverts, on a affaire à une personne extravertie. 

Observez ensuite la taille de ces récepteurs par rapport au visage. S'ils sont grands, voici une personne qui absorbe beaucoup de l'extérieur, qui réagit à tout. Alors qu'à l'inverse, si nez, bouche et yeux sont petits, ils désignent quelqu'un de moins ouvert, plus rigide dans ses jugements et opinions.

 

3. Le modelé :

On s'attache à savoir ici quelles sont l'épaisseur et la tonicité de la peau. Un modelé rond exprime la perméabilité de l'enfance, alors que plat, il évoque la défense de la maturité. Quand elle est tonique, la peau dénote la vivacité et la volonté de s'exprimer de l'adolescent, et quand elle est plutôt molle, une certaine attitude de démission propre à la vieillesse.

 

4. Les 3 étages :

Cette étape capitale de l'analyse consiste à jauger la motivation et le comportement d'une personne en regardant la taille relative des 3 tiers du visage : le front, la partie entre les yeux et le nez, et celle allant de la bouche au menton. Schématiquement, l'étage inférieur est le domaine de nos instincts, du monde matériel, l'étage du milieu signifie l'affectivité et les relations avec les autres, tandis que le supérieur est lié à notre degré de cérébralité.

 

5. Les deux moitiés du visage :

Enfin, il reste à observer le rapport relatif de nos deux moitiés de visage : la gauche, en lien avec le cerveau droit, est d'ordre intuitif, global et réceptif, correspondant plutôt à l'énergie féminine, quand le côté droit fait référence à l'aspect rationnel, analytique et actif que l'on qualifie davantage d'énergie masculine.


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram