Accueil > EMPLOI > ASTUCES EMPLOI > Actualités > Mauvais(e) en anglais : ne renoncez pas à postuler !

Mauvais(e) en anglais : ne renoncez pas à postuler !

Publié le 04/10/2018
Indeed, moteur de recherche d'emploi, a souhaité mieux comprendre l'impact de la maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères sur la recherche d'emploi en France...

Au-delà des préjugés qui veulent que les Français seraient mauvais en langues, comment la maîtrise (ou non) d'une langue étrangère impacte-elle la carrière des Français ? Est-ce que la génération Erasmus présente en entreprise aujourd'hui change peu à peu la donne ? 

 

➜ Comment la maîtrise d'une langue étrangère impacte une recherche d'emploi

Selon le dernier rapport remis au Ministère de l'Éducation, la France fait encore partie des mauvais élèves en Europe pour l'apprentissage de l'anglais à l'école. Les conséquences se font sans surprise ressentir par la suite, au cours de la vie professionnelle des Français. 

L'étude menée par Indeed révèle ainsi que la maîtrise, ou plutôt la non-maîtrise d'une langue étrangère peut représenter un frein pour un grand nombre de candidats. En effet, 35% des répondants ont déjà renoncé à postuler à une offre d'emploi à cause de leur niveau de langues

La question se pose d'ailleurs dès la rédaction du CV. 7% des sondés avouent avoir menti ou surévualé leur niveau en langues sur leur CV. Il faut cependant noter que 58% des Français trouvent difficile d'évaluer leur niveau en langues au moment de rédiger leur CV

Enfin, les langues étrangères ne font pas partie des compétences que les candidats se préparent à démontrer en entretien. Seulement 36% des sondés s'attendent à être testés dans une autre langue au cours d'un entretien d'embauche

 

➜ S'exprimer à l'oral, une crainte pour les salariés français

Les chiffres révèlent que 41% des Français estiment qu'ils ne maîtrisent aucune langue suffisamment pour l'utiliser dans le cadre professionnel. Néanmoins, et malgré ces difficultés, évoluer dans un environnement international reste un critère attractif pour 53% des Français au moment de la recherche d'emploi

Les résultats montrent également que les Français ne souhaitent pas que leurs difficultés à maîtriser une langue étrangère, comme l'anglais, demeurent une fatalité. Ils sont 62% à souhaiter s'améliorer et une majorité à désirer que leur employeur se mobilise pour les aider à progresser via une formation organisée sur le temps de travail. 

La marge de progression reste significative. Une fois en poste dans un cadre international, 64% des Français craignent de s'exprimer oralement dans une langue étrangère au travail, de peur d'être mal compris ou de mal comprendre leur interlocuteur. 

 

➜ Génération erasmus : un bagage pour l'avenir ? 

Les Français ont envie d'améliorer leur niveau et d'échanger avec d'autres cultures, ils sont d'ailleurs 18% à envisager de partir travailler à l'étranger au cours de leur carrière. 

La génération qui arrive sur le marché du travail fait également partie des jeunes étudiants qui ont eu la possibilité de voyager pendant leurs études grâce à des programmes d'échanges internationaux comme Erasmus notamment. Ces échanges permettent d'apporter des valeurs professionnelles d'ouverture d'esprit sur les cultures étrangères très intéressantes pour l'entreprise, mais aussi d'aider considérablement dans la maîtrise d'une langue étrangère en milieu professionnel. 

"Nous observons clairement qu'avoir un profil polyglotte est un atout considérable sur le marché du travail, comme l'est à juste titre une parfaite maîtrise de l'anglais. Les entreprises recherchent des candidats capables de s'adapter à des environnements professionnels différents : les compétences interculturelles, l'aptitude à travailler au sein d'équipes multilingues et multiculturelles, l'adaptabilité et de bonnes compétences en communication sont en forte augmentation." - Charles Chantala, Senior director of enterprise and agency sales chez Indeed France. 

Les Français ont également besoin de modèles à suivre. Ils sont 58% à penser que les hommes politiques, représentants du peuple français, devraient être évalués sur leurs compétences linguistiques avant de pouvoir entrer au gouverment. 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram