Manager ses compétences

Publié le 31/10/2016
Répertorier vos compétences et les preuves qui s'y rapportent pour mieux identifier votre savoir-faire, le montrer et l'utiliser.

➜ Qu'est-ce que la compétence ? 

Le CEREQ (Centre d'Études et de Recherches sur les Qualifications) définit la compétence comme un "savoir-faire en action". Elle est composée de connaissances, de la mise en oeuvre de celles-ci sur le terrain et de comportements adaptés.

Pourquoi parler de savoir-faire "en action" ? Les compétences deviennent rapidement caduques. Elles ont besoin d'être mises à l'épreuve régulièrement, pour ne pas se trouver rapidement dépassées. Par exemple, un(e) assistant(e) qui ne maîtriserait pas la recherche d'informations sur Internet ne pourrait prétendre jouer un rôle de documentaliste dans son service.

 

➜ Qu'est-ce qu'un "book de compétences" ?

Il s'agit d'un recueil de vos "compétences en action", c'est à dire celles dont vous pouvez apporter la preuve immédiate. Vous pouvez présenter ce "book" par domaine ou par type de mission confiée.

  • Par domaine de compétence : organisation, écrit, communication, traitement de l'information, gestion... en précisant pour chacun de ces domaines votre degré de maîtrise des nouvelles technologies. Ainsi, pour le traitement de l'information, présentez les fiches de compétences correspondant aux missions dont vous avez la charge : traitement du courrier entrant et de la messagerie, classement et archivage, recherche documentaire, y compris sur internet...
  • Par mission : classement, compte-rendu de réunion, messagerie électronique, organisation des voyages ou des réunions, suivi budgétaire, téléphone, etc.

 

➜ Comment présenter vos fiches de compétences ?

Véritable photographie à un instant donné, la fiche de compétences utilise deux formules : "En..., je suis capable de... et j'en apporte la preuve par...".

Par exemple : "En compte rendu de réunion, je suis capable de prendre des notes de façon synthétique, rédiger le compte rendu dans le délai imparti, respecter les règles de lisibilité et j'en apporte la preuve par : des notes synthétiques portant uniquement sur l'essentiel, un compte rendu de réunion produit dans les délais et la validation du document final par mon manager indiquant la conformité par rapport à ses attentes".

 

➜ Pourquoi créer un "book de compétences" ?

  • Un besoin de clarté : vous le réalisez tout d'abord pour vous-même. Le mettre à jour périodiquement vous permettra de savoir si vous continuez à progresser : nouveaux champs de compétences à décrire, nouvelles preuves à répertorier. L'absence de modifications tendrait à montrer que la routine vous guette.
  • Préparer un entretien d'évaluation et envisager l'avenir : une bonne façon de préparer votre entretien annuel. Ce sera l'occasion de le faire valider par votre manager, de lui apporter la preuve de votre évolution professionnelle et de décider ensemble des axes de développement futurs.
  • Mettre en avant vos compétences en interne ou en externe : pour faire acte de mobilité interne ou externe, il faut être prêt(e) et réagir rapidement. Un CV précisera votre formation et votre expérience. Le "book de compétences" apportera preuves et exemples concrets.

 

➜ COmment le réaliser ?

  • En solo : reprenez votre description de poste, notez les missions qui vous sont confiées et pour chacune, listez vos compétences. Rassemblez les données concrètes et faites valider le tout par votre ou vos managers.
  • Bilan de compétences : depuis 1992, le salarié a le droit de faire périodiquement un bilan de ses compétences. Il permet de pointer les compétences acquises, de mettre en avant les points forts de votre personnalité, de détecter votre potentiel inexploité. Il est très utile en cas de réorientation.
  • Avec un coach : il vous aidera à formaliser votre "book". Si besoin est, il vous fera passer quelques tests pour valider certains éléments.

SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram