Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > Management : un tiers des salariés européens mécontents

Management : un tiers des salariés européens mécontents

Publié le 24/09/2018
Selon une étude d'ADP, un tiers des salariés européens (33%) est mécontent de la qualité actuelle de sa hiérarchie.

Cette enquête, portant sur plus de 2000 salariés en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, a par ailleurs conclu que 37% des personnes interrogées pensent que leur supérieur hiérarchique ne les connaît pas suffisamment bien pour percevoir leur plein potentiel

Ce manque de compréhension ne se limite pas au leadership et au management, puisque près de la moitié des salariés européens trouvent que leur employeur ne les comprend pas, ou n'a pas conscience de leur potentiel (46%). Près d'un participant sur cinq (18%) pense que son employeur ne le voit que comme un numéro parmi tant d'autres. 

"Le management et la direction ont un impact direct et tangible sur l'implication et l'engagement des salariés. Nos recherches montrent bien que les entreprises européennes ne parviennent pas encore à trouver de solutions, et c'est une source d'inquiétude. Il est essentiel que les responsables, les leaders, et les équipes RH prennent le temps de mieux comprendre leurs salariés. En apprenant à connaître vos collaborateurs, depuis leurs compétences jusqu'à leurs aspirations, vous devenez capable de véritablement les inspirer, les accompagner et les impliquer, ce qui, en retour, permet d'accroître la productivité et le succès de l'entreprise." - Carlos Fontelas De Carvalho, Président d'ADP en France. 

 

➜ Les autres causes de mécontentement...

Un manque de compréhension de la part des employeurs et de la direction n’est cependant pas le seul facteur de mécontentement sur le lieu de travail. Un tiers des salariés ne s’est pas senti en sécurité au travail au cours de l’année écoulée (34 %), principalement à cause de mesures de santé et de sécurité professionnelles insuffisantes, ou de clients agressifs.

Lorsque la question a été posée, les participants ont déclaré que leur employeur ne prenait pas les mesures nécessaires pour assurer leur bien-être physique, avec uniquement un quart (26 %) d’entre eux proposant à leurs collaborateurs un dispositif permettant de signaler des problèmes à leurs supérieurs, et moins de la moitié d’entre eux offrant des formations en santé et sécurité du travail (43 %).

De plus, l’année dernière, près de la moitié (44 %) des répondants s’est sentie mal au travail, souvent à cause d’un management qui ne les soutient pas, d’un stress trop présent, de relations difficiles avec les collègues et d’un environnement professionnel hostile. Les mesures visant à assurer le bien-être psychologique et mental sont par ailleurs très limitées, avec seulement quelques salariés ayant reçu un accompagnement.

Carlos Fontelas De Carvalho poursuit : « Il existe un certain nombre de mesures que les équipes RH peuvent mettre en œuvre afin de s’assurer que les salariés se sentent en sécurité, à l’aise et heureux à leur poste. Il est important de donner aux collaborateurs la possibilité de partager leurs opinions sur la manière dont vous prenez soin de leur bien-être physique et mental. Plus important encore : vous devez prendre le temps de vous demander comment vous pourriez faire mieux encore. »

 

Plus d'informations sur la série de Podcasts "Révélez vos talents"


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram