Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > L'entreprise : un lieu de discriminations

L'entreprise : un lieu de discriminations

Publié le 21/12/2017
Genre, orientation sexuelle ou apparence physique; les raisons des discriminations à l'embauche ou de l'intégration imparfaite des salariés dans leurs entreprises existent toujours.

Selon une étude Ifop, réalisée pour l'association spécialisée sur la question LGBT L'autre Cercle et parue en décembre 2017, près de 89% des personnes lesbiennes, gays et bisexuelles se sentent intégrées au sein de leur entreprise. 

De plus, 73% des personnes hétérosexuelles se disent "à l'aise" face à un ou une collègue gay ou lesbienne, des chiffres en constante hausse. Pourtant, 73% des LGBT éviteraient de parler de leur vie privée et de leur orientation sexuelle au travail afin de rester "invisible". Ils seraient même presque 14% à faire croire qu'ils sont hétérosexuels. 

 

➜ Le travail : un lieu de discrimination ? 

Selon le Baromètre du Défenseur des Droits 2017 et de l'OIT (Organisation Internationale du Travail), les discriminations professionnelles demeurent importantes : 29% des personnes interrogées déclarent avoir subi des discriminations au cours de leur carrière professionnelle. 

Selon une étude LinkedIn/Opinion Way, les femmes se décrivent également comme moins à l'aise dans les temps forts de leur vie professionnelle que leurs homologues masculins. Aujourd'hui, seules 18% des femmes se sentent à l'aise pour demander une promotion dans leur entreprise (contre 49% pour les hommes) et 27% sont à l'aise dans la négociation de leurs salaires (contre 46% des hommes). 

Les femmes et les LGBT ne sont pas les seuls à être discriminés au travail ou à l'embauche. Déjà en 2016, une étude de l'OIT parue en février 2016 montrait que le physique joue dans le recrutement et indiquait d'une femme en situation d'obésité est huit fois plus discriminée à l'embauche contre trois fois pour un homme... Une discrimination qui reste donc genrée puisque les femmes rapportent plus de deux fois plus de discriminations à l'embauche liées à l'apparence physique que les hommes. 

La Mairie de Paris s'est engagée dans cette bataille en lançant des campagnes de sensibilisation dans les collèges ainsi que dans les services des ressources humaines de la ville ou encore des défilés pour les femmes rondes. 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram