Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > VIE PROFESSIONNELLE > Actualités > L'entraide interentreprises en plein essor

L'entraide interentreprises en plein essor

Publié le 14/11/2017
Pour la 1ère fois en France, une étude fait le point sur les pratiques collaboratives entre petites entreprises. L'enquête Kantar TNS initiée par MMA a été menée par téléphone auprès de gérants de TPE issus de tous les grands secteurs d'activité (industrie, service, commerce, BTP) et à travers toute la France.

Quels types d'échanges existent et pour quelles motivations ? Quel est leur potentiel de développement et quel rôle l'assurance peut-elle jouer pour sécuriser ou encourager ces pratiques ? L'étude propose un état des lieux sur le phénomène. 

 

➜ 1 tpe sur 4 prête ou emprunte ses ressources

22% des entreprises de moins de 10 salariés ont prêté ou emprunté au moins une ressource sur ces 12 derniers mois. Parmi les types de collaborations, le partage de bureaux (13%), le prêt et l'emprunt d'équipements (11%) sont les premiers biens échangés. 

À noter que le collaboratif est une pratique qui s'inscrit dans la durée : ainsi, les TPE qui se sont lancées dans le partage de bureaux sont 44% à le faire régulièrement, contre 7% qui le font de temps en temps. 

 

➜ Les gains en économie et en flexibilité, premières motivations

Interrogées sur les raisons qui les incitent à se lancer dans l'entraide et le partage de ressources, les dirigeants de TPE évoquent d'abord les économies d'argent (33%) et la possibilité d'adapter leurs capacités de production de manière rapide et flexible (20%). C'est enfin une pratique naturelle pour créer et entretenir de bonnes relations avec son réseau (12%). 

 

➜ Un très fort potentiel de développement pour ces pratiques

Au-delà de leur implication actuelle, près de la moitié des très petites entreprises seraient en situation de se lancer dans le collaboratif interentreprises, soit parce qu'elles sous-utilisent ces ressources à l'exemple des flottes de véhicules (6%) ou parce qu'elles en manquent (espaces de travail insuffisants - 16%). 

Pour maîtriser et mutualiser leurs frais (loyers, etc.) et acquérir une meilleure flexibilité, les responsables de TPE sont nombreux à vouloir se lancer dans le collaboratif interentreprises. Si 33% des gérants déclarent vouloir partager leurs bureaux ou ateliers à l'avenir, 13% le font dès aujourd'hui, soit un potentiel extraordinaire de développement.

À noter qu'un peu plus d'un quart des gérants (27%) reste totalement réfractaire à tout partage de ressources

 

➜ L'assurance comme levier pour inciter les TPE à s'entraider

La problématique de confiance est le premier frein aux échanges, 15% des entrepreneurs déclarant ne pas faire suffisamment confiance à leurs partenaires. 

La grande majorité des dirigeants de TPE (entre 54 et 74% selont le type de ressource) estime en outre de ne pas bénéficier d'une bonne assurance pour pratiquer le collaboratif. En moyenne (toujours selon le type de ressource), 61% d'entre eux pense qu'une couverture spécifique serait d'ailleurs nécessaire. 

Pour ces mêmes gérants, une assurance dédiée les inciterait à littéralement démultiplier leurs échanges : 40 à 43% des TPE partageraient bureaux, locaux, équipements, places de parking et véhicules. 

 

"Au-delà des ressources mesurées dans cette première enquête, on peut penser que bientôt, d'autres formes de pratiques collaboratives pourront émerger comme les achats groupés ou encore le financement participatif. C'est pourquoi MMA, engagé aux côtés des entrepreneurs pour faciliter, sécuriser leur quotidien et les préparer aux nouveaux usages, fait le choix dès aujourd'hui de faires évoluer ses contrats (MMA PRO-PME, MMA BTP, MMA Associations et Auto Fleet) et d'y inclure les dommages aux matériels et aux locaux en cas de prêt." - précise Hervé Frapsauce, directeur général MMA.

 

Plus d'informations sur entreprise.mma.fr

 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram