Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Bien-être & santé > Le burn-out touche également les assistantes de direction

Le burn-out touche également les assistantes de direction

Publié le 21/02/2017
Le burn-out est devenu une réalité incontournable du monde du travail et touche, tous secteurs confondus, le privé mais aussi la fonction publique.

100 000 personnes en France pourraient être touchées, selon les chiffres de l'Académie de médecine. Les médecins du travail confirment cette tendance inquiétante et s'alarment devant la forte augmentation des situations de burn out chez les salariés, particulièrement depuis le début de l'année.

Le burn-out guette tous les individus, de tous âges et de toute situation : des jeunes de 30 ans aux quinquas, des assistantes de direction aux cadres, des médecins et des ouvriers. Point commun, il s'agit généralement de personnes investies, parfois trop, qui peuvent avoir du mal à prendre du recul, à lever le pied, happées par une activité dense et une trop forte exigence, souvent qu'elles se fixent. La difficulté pour elles, c'est de ne pas être conscientes que la limite est franchie.

Exemple de cette assistante de direction de 37 ans, à qui on avait confié des tâches de commerciale en Normandie, puis en région parisienne, et qui s'est retrouvée un jour devant sa voiture, incapable de mettre la clé dans la serrure. Elle est rentrée chez elle et s'est mise au lit. Résultat : cinq mois d'arrêt de travail.

Difficile d'anticiper un burn-out, tant les symptômes en sont différentes d'une personne à l'autre. Impossible de prévoir l'instant et le lieu où l'organisme va atteindre son point de rupture. Le burn-out est la conséquence d'un stress qui s'installe durablement, avec le risque de devenir chronique. Il peut être évité à condition de gérer en amont la tension quotidienne.

En dehors des forts pics de stress, la sophrologie ou la méditation sont aussi de bons moyens pour gagner en sérénité. Le secret réside surtout dans le fait de s'accorder du temps pour soi, pratiquer une activité physique, dîners entre amis ou en famille, s'engager dans une association... Autant d'exemples qui permettent de se ressourcer en dehors du cadre professionnel, et maintenir l'équilibre vie professionnelle, personnelle et sociale.

 

À l'occasion de la journée VitæLia du 30 mars 2017, profitez des ateliers :

  • Travailler mieux grâce à la pause bien-être animée par les experts de RelaxStory
  • La Bulle Emotionnelle de Damien Acoca

 

Pour participer à la journée VitæLia du 30 mars 2017

au 8Valois, 8 rue de Valois à Paris dans le 1er arrondissement,

inscrivez-vous dès aujourd'hui sur le site vitaelia.fr

Bénéficiez de 10% de remise avec le code "assistante+"


SUIVEZ-NOUS !