Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Développement personnel > La PNL au service de votre mieux-être

La PNL au service de votre mieux-être

Publié le 21/07/2016
Le sigle vous laisser perplexe et ce qu'il désigne, la programmation neurolinguistique, ne vous inspire guère ? Partez à la découverte d'un outil extraordinaire mais simple, grâce auquel vous pourrez soulever des montagnes !

Créée dans les années 1970 par le linguiste Grinder et le mathématicien Bandler, la PNL repose sur un constat simple : que l'on parle ou que l'on se taise, tout comportement est un message, nous communiquons tout le temps

Pourtant, certains ne sont pas entendus ou n'arrivent pas à se faire comprendre, tandis que d'autres atteignent leur but toutes les fois où ils s'expriment et quelle que soit la gravité du sujet. Comprenez les mécanismes mobilisés par les grands communicateurs pour intéresser leur auditoire, convaincre ou réussir !

 

➜ Découvrez un outil performant

La PNL est une approche pragmatique de la communication et du changement. Ses auteurs ont mis en lumière l'interaction entre l'expérience subjective de la réalité, la construction de la pensée et le langage de chaque personne. En clair, elle permet à chacun d'entre nous d'améliorer ses aptitudes relationnelles et d'atteindre ses objectifs grâce à des techniques simples d'observation et d'adaptation aux réactions et comportements de nos interlocuteurs.

 

Les mécanismes de la communication

Nous communiquons aussi bien à l'aide de mots que d'attitudes et ces informations que nous émettons, volontairement ou non, ont une influence sur nos interlocuteurs. Dès lors, la réaction d'autrui nous indique quels messages sont perçus et comment ils sont "décodés". 

Cependant, si la justesse de cette observation est incontestable, la mise en pratique est plus complexe. En effet, comment percevoir ce que l'autre ressent lorsque son mode de pensée est très éloigné du nôtre ? Comment déterminer s'il reçoit le message comme nous le souhaitons ? 

C'est pourquoi il est intéressant de développer l'acuité de notre perception ainsi que nos techniques de contact pour ajuster notre style de communication à l'autre et atteindre plus facilement nos objectifs.

 

Les savoir-faire essentiels

L'observation des "meilleurs communicants" a permis d'isoler trois capacités à développer pour communiquer efficacement : 

  • La maîtrise de l'objectif à atteindre pour choisir la stratégie la plus appropriée. Quel est l'impact visé ? Rassurer, convaincre, intéresser ?;
  • La mobilisation de notre sens de l'observation et de notre acuité sensorielle (que fait-il ? que montre-il ?) pour percevoir très vite les réactions de notre interlocuteur (que semble-t-il ressentir ?);
  • La souplesse de comportement afin d'adapter notre message et notre réaction aux circonstances : adopter le même débit ou volume de voix que son interlocuteur, calquer sa distance physique, etc.

 

 

➜ Définissez vos objectifs

Vous voulez progresser ou changer certains de vos comportements ? Par exemple, vaincre votre timidité en public, prendre davantage d'autonomie et de responsabilités, vous faire plus confiance et oser donner votre avis. 

Quel objectif précis comptez-vous atteindre ? Agir sans le définir reviendrait à partir en voyage sans connaître ni la destination, ni l'itinéraire, ni même le moyen de transport !

  • Visez un résultat réaliste, mesurable et précis, concret et adapté au délai dont vous disposez. Sa précision vous permettra de mobiliser exactement les savoirs et les ressources nécessaires. Par exemple : "Je prends la parole au moins une fois au cours de chaque réunion."
  • Énoncez votre "cap" en une phrase courte, simple et positive. En effet, il est impossible pour notre cerveau de visualiser une scène qui n'a pas eu lieu, de concevoir une image mentale "vide". Par exemple : "Je me vois en train de parler calmement, et tout le monde m'écoute, l'air attentif.".
  • Assurez-vous que votre but est compatible avec celui de votre ou de vos interlocuteurs. C'est à dire créez un cadre commun et une dynamique positive pour la relation. Par exemple : "On m'a déjà dit que j'aurais dû donner mon avis en réunion, parce qu'il aurait permis d'avancer...".
  • Ancrez votre objectif en imaginant sa traduction sensorielle. En l'atteignant, qu'entendrez-vous, que verrez-vous, quelles seront vos sensations : corporelles, ambiance sonore, images, couleurs, odeurs ? Par exemple : "Ma respiration sera calme, ma voix claire, les visages seront ouverts...".
  • Identifiez des repères observables qui vous confirmeront que vous êtes sur le bon chemin. Par exemple : "J'arrive à prendre la parole dans les premiers, je ne panique plus pendant les tours de table, on me félicite pour mes interventions...".

 

 

➜ Entraînez-vous à la flexibilité

Vous devez animer une réunion, présenter un projet, passer un entretien de recrutement, vous informer, transmettre un message à quelqu'un et obtenir des réponses, négocier un délai, des moyens, convaincre un client ou "tout simplement" vous entretenir avec quelqu'un ?

Développez votre acuité sensorielle pour identifier le "langage" et la personnalité de l'autre ! Vous pourrez ainsi vous adapter à son "canal préféré" et communiquer efficacement.

 

Isolez "la fréquence" de vos interlocuteurs. En effet, nos yeux, nos oreilles, notre nez, notre voix et notre peaux sont de véritables "fenêtres" pour percevoir le monde qui nous entoure. Elles influencent le choix de nos mots et notre attitude corporelle en général. Notre façon de parler représente donc nos propres expériences. Aussi est-il particulièrement intéressant de cerner quelle "famille" de mots chacun choisit spontanément pour s'exprimer : vous disposerez ainsi d'une indication précieuse sur votre interlocuteur et vous pourrez mieux vous adapter à lui.

  • Trouvez le mode de perception de vos interlocuteurs. Écoutez attentivement quels mots utilise principalement les personnes en face de vous pour traduire leur appréhension de la réalité : certains "voient" ("je vois très bien la situation") - ils sont visuels. D'autres "entendent" ("j'ai beau l'écouter, je ne le comprend jamais") - ils sont auditifs. Les derniers "ressentent" ("j'ai l'impression que...") - ils sont kinesthésiques.
  • Adaptez votre langage à chaque interlocuteur. Pour faciliter le décodage correct de vos paroles et donner de l'impact à vos arguments, exprimez-vous dans le registre préféré de votre vis-à-vis. S'il s'agit d'un visuel, dites "je vois clairement ce que vous souhaitez démontrer"; avec un auditif "cela sonne juste, j'entends bien ton message"; enfin, utilisez des mots liés au ressenti pour plaisir à un kinesthésique : "je sens que tu approche de la solution".

 

 

➜ Comment obtenir la réponse voulue ? 

La "syntonie", ou résonance, structure le processus déterminant (car non conscient) de l'interaction entre deux personnes. Elles porte sur le "comment" vous communiquez, c'est à dire le type et la qualité de la relation, et non sur le contenu des informations échangées.

  • Observez votre interlocuteur. Soyez très attentif à ce que votre interlocuteur dit et à ce qu'il montre, ainsi qu'à la cohérence entre les deux plans de son message : respiration, débit de parole, silence, hésitations, intonations, mimiques, posture et gestes vous en diront long sur le fonctionnement de sa pensée et de ses émotions. Observez son langage corporel : est-il hésitant, sur la réserve, méfiant, en désaccord ou convaincu ? 
  • Adaptez-vous à lui. "Synchronisez-vous" sur votre interlocuteur pour refléter ses processus de langage non verbal. Vous lui montrerez ainsi que vous le comprenez et que le courant passe bien entre vous. Attention, restez discret, ne sélectionnez que un ou deux éléments : comme lui, croisez les jambes, penchez votre buste, souriez, ralentissez votre respiration, croisez les bras, prenez votre menton dans votre main...

 

Les meilleurs communicateurs savent s'adapter intuitivement à leur auditoire et au contexte. Mais combien ont reçu ce don au berceau ? La plupart d'entre eux l'ont appris au fil du temps et de leurs expériences, par le biais d'observations personnelles, de lectures ou de stages !