Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > Jalousie au travail : comment y faire face ?

Jalousie au travail : comment y faire face ?

Publié le 31/07/2018
Vous venez de postuler à une offre d'emploi, l'entretien s'est bien passé, et vous avez eu le poste. Félicitations ! Maintenant vous devez intégrer votre nouvelle équipe. Malheureusement, parmi ces collègues, se trouve une personne méfiante, qui exprime envers vous de l'animosité. Il semblerait qu'elle n'apprécie guère le fait que vous ayez obtenu le poste qu'elle convoitait depuis plusieurs mois. Comment faire face à cette jalousie qui peut clairement pourrir une ambiance ?

➜ Désamorcer le problème par la communication

Pour peu que vous ayez un comportement irréprochable avec vos collègues, vous pouvez vous poser la question : pourquoi cette personne m’en veut ? Si les solutions les plus simples sont souvent les meilleures, la chose la plus importante à faire reste de parler. Ce collègue a bien une raison particulière d’être jaloux de vous (ou de votre emploi). Dès lors, il s’agit de désamorcer la bombe, qui ne demande qu’à exploser d’un instant à l’autre. Pour éviter bien des dégâts et ne pas instaurer une ambiance déplorable, voire stressante, communiquer demeure le seul moyen.

Prenez cette personne à part lors de la pause café ou invitez-la à boire un verre après le travail. Le but est de lui expliquer que vous aimeriez discuter avec elle du différend qu’il y a entre vous, le tout calmement. Cette discussion doit aboutir vers une chose, l’écoute. Entendez ce qu’elle a sur le cœur, cela peut permettre de dissiper directement certains malentendus.

➜ Valoriser le travail des autres

Le sentiment de jalousie qui envahit une personne vient probablement d’un manque de confiance en elle ou d’une forte injustice éprouvée. Elle s’imagine sûrement qu’elle méritait autant que vous ce poste. C’est donc un ego blessé qui agit.

Pour contrer cette attitude hostile qui n’aide en rien au bon fonctionnement d’un travail collectif, il faut encourager cette personne. De façon directe ou indirecte, et dans la mesure du possible, solliciter son avis.
Pourquoi ne pas proposer de former un binôme ? Sinon favorisez des échanges réguliers, de façon à ce qu’une collaboration se fasse. Votre collègue doit sentir que vous n’êtes pas une menace pour lui, malgré la compétition qu’il peut parfois y avoir au sein d’une entreprise ou ailleurs. L’esprit d’équipe doit avant tout primer sur les individualités.
Gardez en tête que vous ne pouvez pas non plus faire des miracles. Si chacun effectue les tâches qu’il doit accomplir, votre supérieur doit reconnaître chaque employé à sa juste valeur.

 

Attention cependant à ne pas s’empêtrer dans une relation toxique sans fin. Il est important de rester vigilant, votre collègue doit se montrer coopérant. Si vous constatez que rien ne change, que son comportement semble ambigu, référez ce problème à la hiérarchie.

 

Pour plus d'informations sur : www.stepstone.fr