Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > Interview Myriam Ferhat : « La solidarité n’est pas un vain mot chez les assistant(e)s ! »

Interview Myriam Ferhat : « La solidarité n’est pas un vain mot chez les assistant(e)s ! »

Publié le 23/11/2015

 

Solidarité, échange de bonnes pratiques, petit déjeuner d’informations, collaboration assistant(e)s/managers… la nouvelle communauté assistant(e)s créée il y a moins d’un an au sein du Groupe, et animée par Myriam Ferhat, assistante de direction chez Total S.A., est un véritable exemple de valorisation métier. Interview. 

 

 

 

AP : Quel est le contexte de création de ce petit déjeuner ?

M.F. : En février 2015, j’ai lancé une communauté d’assistant(e)s sur notre réseau social d’entreprise WAT (Working At Total) afin d’échanger avec l’ensemble des assistant(e)s de la Holding en France. Une communauté d’assistant(e)s avait déjà vu le jour dans une autre branche du Groupe, c’est donc naturellement que nous avons fusionné ! La communauté SAM 2.0 (secrétaires et assistant(e)s de managers) a ainsi vu le jour. Dès sa création, nous nous sommes mobilisé(e)s pour répondre aux demandes des un(e)s et des autres. La solidarité n’est pas un vain mot chez les assistant(e)s !

 

Cette communauté a-t-elle rencontré son public ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en juin dernier, nous étions 59 membres, aujourd’hui nous sommes 205 ! La naissance de cette communauté nous a même permis de découvrir 3 collègues masculins ! Nous ne l’aurions sans doute jamais su sans ce réseau... Assez vite, il nous a semblé indispensable d’aller au-delà de la « e-communauté », qui répondait à un besoin du métier au quotidien, et de nous rencontrer à l’occasion d’un petit déjeuner solidaire et collaboratif dédié à la fonction : du jamais vu ! Nous étions toutes partantes pour cette rencontre en live pour compléter l’expérience virtuelle. Avec mon manager, nous ne partageons pas seulement un bureau, mais aussi des idées. Quand je lui ai parlé de ce projet, il m’a encouragée à le concrétiser. Je suis convaincue que nos managers sont nos meilleurs sponsors !

 

Pourquoi est-ce important d’organiser ce rassemblement ?

Il est important pour les assistant(e)s de se créer un réseau, pour être solidaires, et contribuer à changer de regard sur le métier. Pour avancer, il faut voir et être vu(e)s ! Cet événement inédit nous a permis de donner un regard neuf sur les évolutions du métier d’assistant(e). Les assistant(e)s et leur réseau contribuent en permanence au renouveau des pratiques professionnelles pour accompagner au mieux les managers. La frappe au kilomètre et la sténo sont désormais bien loin ! Les outils digitaux, à disposition des assistant(e)s, permettent d’améliorer la performance des managers et des équipes. Et nous facilitons le développement de ces nouveaux outils, notamment informatiques. L’innovation digitale a fait évoluer notre métier et nous libère du temps pour des projets d’envergure.

 

Quel rythme apportez-vous à l’animation de la communauté ?

Des représentantes de chaque activité du Groupe se sont réunies en core team (équipe corporate, ndlr). Chaque mois, nous déjeunons ensemble afin de réfléchir aux contributions et actions de communication incontournables pour la e-communauté. Le petit déjeuner du 16 octobre nous a permis d’accompagner nos membres dans la découverte de SAM 2.0, du nouveau réseau social d’entreprise WAT, et de les aider à prendre en main l’outil.

 

Comment souhaitez-vous faire évoluer votre réseau ? 

Nous avons plusieurs idées. Parce que nous avons l’opportunité de prendre la parole, nous devons continuer les actions transverses. Et puis, il faut aller encore plus loin dans la réflexion sur la collaboration assistant(e)s/managers. J’ai eu la chance de participer à des ateliers de co-développement sur le thème « Relation assistant(e)/ manager, comment l’optimiser ? ». Cela permet de prendre de la hauteur sur les attentes du binôme, qui mettent en exergue les conseils et souhaits de chacun. Assistant(e)s ou managers, nos préoccupations sont souvent les mêmes pour réussir des projets dans les temps impartis. J’ai également participé à un groupe de travail, mis en place au sein de mon établissement dans le Groupe, afin d’élaborer un guide de bonnes pratiques pour bien collaborer. Il sera bientôt diffusé en interne, et notamment au sein de notre communauté SAM 2.0. Nous réfléchissons au moyen de le diffuser encore plus largement aux assistant(e)s ainsi qu’aux managers. Avec de l’enthousiasme et de l’audace, la communauté SAM 2.0 et son core team ont bon espoir de faire bouger la fonction comme le fait votre magazine dont nous apprécions la démarche !

 

Jusqu’où s’étend votre rôle au sein du réseau ?

Après 18 ans de métier au sein du Groupe, mon expérience et mon réseau me permettent de contribuer efficacement à l’évolution du métier d’assistant(e). C’est très stimulant et gratifiant. De plus, j’ai moi-même appris à travailler en élargissant mon horizon : j’assure une veille sur les réseaux sociaux, je vais sur des forums et j’assiste à des conférences. Cela me permet aussi d’être en contact avec des assistant(e)s d’autres entreprises.

 

Suite au petit déjeuner du 16 octobre, envisagez-vous d’autres rendez-vous dans la même veine?

Assurément ! Notre prochain événement se déroulera en visioconférence, afin de faire participer les assistant(e)s qui sont loin de Paris. L’une d’entre elles, en poste à Lyon, a d’ailleurs témoigné son enthousiasme vis-à-vis de la création de cette communauté, ravie de pouvoir accéder à « la mine d’informations disponibles », alors qu’elle est basée en province. En attendant la Fête des assistantes en avril 2016, nous continuerons les rendez-vous et les actions pour faire vivre le réseau et la e-communauté!


SUIVEZ-NOUS !