Accueil > Les indispensables de l'assistant(e) > FORMATIONS > Formation > Florence Deschamps : " Apprendre en travaillant dans une entreprise virtuelle "

Florence Deschamps : " Apprendre en travaillant dans une entreprise virtuelle "

Publié le 27/05/2019
Depuis 2010, Avenir Pro Formations forme des assistantes en utilisant une méthode de mise en situation particulièrement immersive : l’entreprise virtuelle !

ASSISTANT(E) PLUS : Qui formez vous et à quoi ?

Florence Deschamps : Des demandeurs d’emploi ou des personnes en poste qui veulent évoluer ou changer de métier. Nos formations mènent à l’obtention de titres professionnels de niveau bac (secrétaire-assistante (s-a), comptable, secrétaire comptable, s-a médico- sociale) ou de niveau bac +2 (gestionnaire de paie, comptable gestionnaire, assistante commerciale, de direction, RH). Nous accueillons toute l’année et toutes les semaines de nouveaux stagiaires, permettant ainsi à chacun d’optimiser son temps de formation sans attendre une date d’entrée.

 

AP : La particularité de votre méthode pédagogique ?

F.D. : Le cursus de nos stagiaires – de 3 à 6 mois, selon le niveau de départ et l’objectif à atteindre – est de 35 h hebdomadaires qui se partagent en 2 parts égales. Des cours théoriques et une validation de ces compétences enseignées en situation, dans une entreprise virtuelle. Concrètement, les stagiaires travaillent pour une entreprise qui vend des lunettes (parrainée par une vraie entreprise dans ce domaine) qui a son catalogue, son site internet, ses fournisseurs, ses clients… Le formateur joue le rôle du manager. Il donne des missions aux stagiaires et juge, avec un oeil professionnel, la qualité du travail effectué. Un stage de 4 à 6 semaines dans une (vraie) entreprise conclut la formation.

 

AP : Qui sont les interlocuteurs extérieurs de vos stagiaires/assistantes virtuelles ?

F.D. : D’autres stagiaires issues d’autres organismes de formation ! Nous faisons partie d’un réseau de 7 000 « entreprises d’entraînement pédagogique » (EEP) dans le monde, dont une centaine en France. Et nous travaillons en liaison les unes avec les autres. Dernièrement, nous sommes allées en Autriche pour un rendez-vous international des EEP. Nous avons établi des contacts avec des partenaires sud-coréens qui seront parfaits pour des échanges en anglais avec nos assistantes commerciales ou de direction. J’ajoute que ce déplacement a lui-même été géré par une dizaine de stagiaires, dont quatre étaient du voyage : dès qu’on a l’occasion de les mettre en situation réelle, on le fait.

 

AP : Les avantages d’une telle méthode ?

F.D. : Grâce à cette immersion, nos stagiaires ont été confrontées à des situations professionnelles. On leur a confié des missions avec une exigence professionnelle sur le rendu des travaux et elles les ont réussies. Elles ont donc emmagasiné de la confiance. C’est certainement pourquoi elles sont plus convaincantes, percutantes en entretien d’embauche. 83 % d’entre elles trouvent un emploi dans les 3 à 6 mois suivant la formation, à parts égales entre intérim, CDD et CDI.

 

Plus d'informations sur avenirpro-formations.com