Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > VIE PROFESSIONNELLE > Actualités > FFMAS : se mettre en marche dès maintenant !

FFMAS : se mettre en marche dès maintenant !

Elisabeth Duverney-Prêt
|
Publié le 11/05/2017
La Fédération française des métiers de l'assistanat et du secrétariat œuvre depuis 12 ans pour fédérer, représenter et aider les assistant(e)s à évoluer dans leur métier.

650 adhérents et près de 3000 entreprises. Mais c'est trop peu selon sa présidente, Monique Jany, qui exhorte les assistant(e)s à se mettre en mouvement pour défendre leur profession. 

"Potentiellement, nous représentons deux millions de personnes qui travaillent dans la filière administrative, la gestion et l'assistanat indépendant... Et nous avons 650 adhérents individuels... Ce n'est pas assez !"

La présidence Monique Jany est en colère. "Je ne sais plus comment faire bouger les assistantes. Elles ne sont pas suffisament conscientes de l'importance du réseau et de la nécessité de se mettre en mouvement, au plus vite. Je leur adresse aujourd'hui un message d'alerte, car notre profession doit se montrer capable de passer à la vitesse supérieure sur les autoroutes de l'information, elle doit se mettre d'urgence au clair sur les compétences à déployer pour s'adapter aux attentes des managers, et elle doit surtout se mobiliser, exprimer ses besoins en formation, exprimer ce qu'elle veut pour l'avenir. C'est maintenant qu'il faut se mettre en marche ! Le train ne repassera pas deux fois !".

 

➜ Trop attentistes

"La fédération a réussi, en quelques années, à fonder une organisation professionnelle pour représenter et valoriser les métiers de l'assistanat. Elle a construit un maillage régional pour proposer un réseau de proximité qui anime plus de 200 événements professionnels par an. Elle a également créé une semaine dédiée à vos métiers, organise quatre congrès et assises de la profession et dix rencontres nationales annuelles...

La FFMAS a quant à elle été fondée pour dialoguer avec les DRH, et collaborer avec les entreprises partenaires qui s'engagent pour la profession. Chaque jour, nous accompagnons l'émergence de communautés d'assistantes dans les entreprises, qui se fédèrent autour de notre démarche d'engagement écoresponsable..."

La fédération est donc en pleine action. Mais alors pourquoi peine-t'elle à recruter dans les rangs des assistantes ? "Ce qui limite les assistantes, c'est qu'elles n'osent pas se mettre en scène, mettre en avant leur réseau, faire évoluer leur quotidien et leur avenir. Les mentalités changent, nous sommes sur la bonne voie, mais il faut aller plus vite. Les adhérentes de la FFMAS l'ont compris, et expriment par cet engagement leur refus de laisser perdurer l'image stéréotypée de professionnels passifs et attentistes qui pèse sur nos métiers."

 

➜ Dynamique de proximité

Depuis sa création, la fédération a participé à la réforme des diplômes et à l'élaboration des référentiels métiers. Elle a fondé un observatoire prospectif et mène une veille active pour anticiper les facteurs de changements qui impactent cette filière. Elle œuvre également activement pour le développement des compétences et l'accès à l'emploi, en proposant aux assistantes, à travers un réseau régional associatif de 16 sites, un espace de partage d'expériences et de connaissances et une dynamique de proximité pour se préparer aux enjeux de demain

"Mais pour être plus forte, la FFMAS doit être soutenue par les assistantes. Nous avons besoin de leur voix, de leurs compétences et de leur adhésion. Cela ne peut pas fonctionner autrement", continue Monique Jany. 

Lors du congrés national, en décembre dernier, une nouvelle commission a vu le jour dans le but de fédérer les secrétaires indépendantes. La FFMAS s'ouvre ainsi à une nouvelle évolution du métier d'autant que cette tendance devrait s'accentuer dans les années à venir.

"Les entreprises vont faire de plus en plus appel à ces assistantes compétentes, souples et adaptables. Elles devront faire preuve de réactivité au moment où les entreprises en auront besoin. Le réseau aura d'autant plus d'importance pour ces secrétaires !".

 


SUIVEZ-NOUS !