Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Sport & bureau > Et un, et deux, et trois zéro : le sport au travail

Et un, et deux, et trois zéro : le sport au travail

Publié le 26/06/2018
Cette année, le mois de juin est synonyme d’euphorie sportive entre Rolland Garros et la Coupe du Monde de football 2018, les français espère un remake des jours heureux de juillet 1998. Pourtant, la Coupe du Monde tombe pendant une période de travail assez chargée : comment s’organiser au travail lors de grands événements sportifs ? PageGroup, cabinet de recrutement et d’intérim spécialisé décrypte cette tendance sportive au travail.

➜ Le bien-être au travail : une condition de plus en plus importante

Aujourd’hui, trouver un équilibre convenable entre vie professionnelle et vie privée est un défi auquel tous les travailleurs sont confrontés. Les entreprises accordent de plus en plus d’importance au bien-être de leur salariés pour qu’ils s’épanouissent au travail. Le lieu de travail n’est plus considéré uniquement comme tel. Cela se traduit par des conditions de travail optimisées (télétravail, flex-working), des activités de well-being (sport en entreprise, massages, etc) ou des moments de team-building entre collaborateurs. Est-ce que cela peut également se traduire par des aménagements d’horaires ou des soirées foot au travail lors de grands événements sportifs ?

➜ Comment motiver ses équipes qui souhaitent soutenir les Bleus ?

Les managers vont pourtant être confrontés à un nouveau défi à partir du 14 juin : continuer à motiver leurs collaborateurs lors des temps forts de la Coupe du Monde, d’autant que les grands événements sportifs peuvent avoir un impact sur la productivité. Alors que certains employeurs optent pour des téléviseurs allumés dans les espaces communs, d’autres préfèrent ne pas inciter leurs employés à suivre les rebondissements sportifs. Quelles sont les solutions optimales ?




 

Pour plus d'informations sur : www.page.com

 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram