Accueil > EMPLOI > ASTUCES EMPLOI > L'entretien d'embauche > Entretien d'embauche : attention à votre langage !

Entretien d'embauche : attention à votre langage !

Publié le 29/11/2016
La plateforme Qapa.fr s'est penchée sur l'épineuse question de la discrimination sélective et subjective lors de l'embauche...

Une analyse accablante qui montre que les Français ont énormément de préjugés sur de nombreux facteurs en plus de la couleur de peau comme l'attitude, le physique, le handicap, le look l'âge, le langage, ou même l'accent.

 

"Imaginons un recrutement type pour lequel plusieurs personnes postulent et possèdent exactement les mêmes compétences professionnelles. Sur quels critères se baseront les recruteurs pour choisir un seul candidat ? Malheureusement, les choix sont clairs et vont dans le sens d'une discrimination sélective totalement subjective." Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

 

➜ PAS D'ACCENTS ÉTRANGERS NON EUROPÉENS OU MÊME PROVINCIAUX

Lors d'un recrutement, l'accent semble avoir une importance très forte. Ainsi, 43% des hommes préfèrent choisir une personne à l'accent étranger mais européen comme l'anglais, l'allemand ou l'espagnol quand 41% des femmes sélectionnent une personne à l'accent français mais d'un autre pays comme l'accent belge, suisse ou canadien.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir parmi plusieurs personnes une seule ayant un accent, laquelle choisissez-vous ?  

RéponsesFemmesHommes
Une personne à l'accent étranger (exemples : africain, russe)3%24%
Une personne à l'accent étranger européen (exemples : anglais, allemand, espagnol)37%43%
Une personne à l'accent français mais étranger (exemples : belge, suisse, ou canadien)41%19%
Une personne à l'accent provincial (exemples : provençal ou chti)19%14%

 

 

➜ L'ARGOT ET LE LANGAGE DE BANLIEUE SONT RÉDHIBITOIRES

Au delà de l'accent, le vocabulaire utilisé est également primordial. En effet, les personnes avec un ton et un vocabulaire d'argot ne sont que très peu appréciées par les femmes (7%) mais beaucoup plus par les hommes (33%). Les hommes préfèrent un ton et un vocabulaire de banlieue à 12% quand les hommes pas du tout (1%). C'est un ton et un vocabulaire académique qui est plébicisté en majorité par 81% des femmes et 66% des hommes.

À compétences professionnelles égales, si vous devez choisir parmi plusieurs personnes, une seule ayant une façon de parler distincte, laquelle choisissez-vous ? 

RéponsesFemmesHommes
Une personne avec un ton et un vocabulaire académique81%66%
Une personne avec un ton et un vocabulaire d'argot7%33%
Une personne avec un ton et un vocabulaire de banlieue12%1%

NOS PARTENAIRES
SUIVEZ-NOUS !