Accueil > EMPLOI > ASTUCES EMPLOI > La recherche d'emploi > Diversifier son expérience grâce à l'intérim

Diversifier son expérience grâce à l'intérim

Publié le 07/09/2016
Après sept ans d'expérience à l'étranger, May revient s'installer en France, à Paris. Elle s'inscrit dans une agence d'intérim pour retrouver du travail rapidement. Le résultat dépasse ses espérances...

"J'ai décroché un poste en deux semaines. Ma consultante a tout de suite cru en mon CV et m'a donné l'occasion de travailler dans une multinationale. De plus, cela m'a permis de découvrir un secteur auquel je n'aurais jamais pensé, la pharmaceutique, qui me plaît beaucoup.".

Sa mission d'intérim en poste d'assistante de direction s'est changée en CDD renouvelable. "Si mon contrat se terminait, l'intérim serait ma première piste pour retrouver un emploi !".

 

Longtemps synonyme de précarité et de pis-aller, le travail temporaire constitue désormais un passage de choix vers le CDD ou le CDI, quand ce n'est pas un passage obligé. Les entreprises qui proposent des postes en CDI préfèrent embaucher des assistant(e)s qu'ils ont déjà eu en mission d'intérim.

C'est un métier où l'intérim de longue durée se porte bien, du secrétariat classique à l'office manager. 

L'intérim permet aux jeunes diplômés de rentrer sur le marché du travail et de se créer ces premières expériences si chères aux yeux des recruteurs. Enchaîner les missions temporaires constitue aussi l'occasion de bâtir un CV, même si la loi de l'offre et de la demande joue à plein. 

C'est en effet aux assistant(e)s bilingues anglais, office managers, assistant(e)s de direction ou les profils spécifiques type commercial ou administration des ventes, achat, logistique, que s'offre le plus grand choix de contrats.

 

➜ Valoriser ses missions sur son CV

L'intérim permet également de varier les secteurs et les types d'entreprises où travailler. Comme l'intérimaire ne fait pas partie des effectifs, l'entreprise donne plus facilement sa chance aux profils différents, ou encore à quelqu'un qui ne travaille plus depuis un ou deux ans. Elle n'est pas moins exigeante sur ses compétences mais plus souple sur le vécu.

Reste à valoriser un parcours intérimaire sur papier. Sur ce point, les professionnels conseillent de bâtir un CV par compétences plutôt que par chronologie, pour éviter la multiplication de la mention de missions, en insistant sur les expériences les plus récentes et les plus significatives, afin de ne pas rebuter des employeurs en CDI potentiels. 

Car même si environ 20% des intérimaires le sont par choix, l'objectif pour la moitié d'entre eux reste de trouver un CDI. Et pour cela, il faut savoir se poser. Dans la perspective d'un CDI, l'intérim doit rester un passage.


NOS PARTENAIRES
SUIVEZ-NOUS !