Assistanat et secrétariat : l'exigence de la performance
Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > FICHES METIERS > Grille des salaires > Assistanat et secrétariat : l'exigence de la performance

Assistanat et secrétariat : l'exigence de la performance

Publié le 17/01/2018
Hays dévoile son étude de rémunération nationale ! L'occasion de dresser le bilan des tendances globales des politiques de recrutement, mais surtout des grilles et analyses des rémunérations par secteurs dont : l'Assistanat.

En 2017, Hays avait mis en avant une stabilité et une régularité dans les recrutements permanents mais une légère diminution des besoins en recrutements temporaires. 

Comme évoqué l'année précédente, il y a toujours une forte demande sur les profils spécifiques ou techniques, essentiellement sur le marché du BTP, de l'Immobilier ou même auprès des cabinets d'Avocats. Enfin, outre les compétences techniques propres au métier, les employeurs ont davantage desoin de collaborateurs polyvalents et opérationnels. La personnalité et la disponibilité des candidats sont des critères scrupuleusement étudiés. 

Enfin, les jeunes profils sont très prisés par les entreprises mais ils sont de plus en plus rares sur le marché. 

 

➜ Évolution des politiques de rémunération

Cette année encore, les rémunérations proposées par les employeurs sont dictées par la volonté de contrôler la masse salariale. Il en résulte une inadéquation entre les prétentions salariales des candidats et les grilles de rémunération pratiquées

Cet écart est particulièrement visible pour les profils les plus expérimentés. Les rémunérations les plus importantes (plus de 45K€) auxquelles on pouvait prétendre il y a encore quelques années se raréfient

Cependant, il est tout à fait possible de voir son salaire augmenter de manière significative. Cela passe par une attitude proactive dans la recherche d'opportunités et la maîtrise d'une ou plusieurs langues en plus du français. 

 

➜ Quelle vision pour l'avenir ? 

Longtemps présentés comme voués à disparaître, force est de constater que les métiers de l'Assistanat résisteront encore longtemps. Malgré des Directeurs et Managers de plus en plus autonomes, l'Assistant(e) de direction intervient aujourd'hui sur des sujets très variés. 

Véritable caméléon, il s'adaptera à chaque interlocuteur, secteur ou marché. À noter que les profils ayant suivi une formation en rapport avec les nouvelles technologies, le Marketing, le Juridique ou encore la Finance auront des possibilités d'évolution plus importantes. 

Compte tenu des enjeux économiques et d'une concurrence accrue, l'Assistant(e) occupe un rôle toujours plus apprécié, notamment celui de facilitateur, essentiel au bon équilibre d'une équipe. 

 

➜ Grilles de rémunération

 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram