Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL > Vivre en équipe > 70% des candidats ont besoin de pouvoir être eux-mêmes pour s’épanouir au travail

70% des candidats ont besoin de pouvoir être eux-mêmes pour s’épanouir au travail

Publié le 23/04/2018
Les notions de bien-être et d’épanouissement professionnel prennent de plus en plus de place dans les préoccupations des directeurs et responsables RH. Pour les actifs, être soi-même au travail est devenu une condition nécessaire pour évoluer dans une entreprise. Or, cela est-il possible ? AssessFirst, spécialiste français du recrutement prédictif, a mené une enquête auprès de sa base de données. L’entreprise a sondé 2259 candidats afin de comprendre le point de vue de ces derniers concernant la nécessité et la possibilité d’exprimer sa vraie personnalité au travail.

 

➜ Pouvoir être soi-même au travail, un nouveau standard

La notion d’identité personnelle est de plus en plus importante pour les actifs. 70% des interrogés ont expliqué avoir besoin de pouvoir être eux-mêmes dans le cadre de leur job.
Parmi eux, plus d’1 candidat sur 5 ne pourrait pas concevoir de travailler dans une entreprise où il ne pourrait pas être pleinement lui-même. Toutefois, 1 candidat sur 2 se déclare tout de même prêt à effectuer des ajustements mineurs dans son comportement.

Pour « être eux-mêmes », près de 44% des interrogés estiment avoir besoin d’évoluer dans une atmosphère flexible et détendue dans laquelle les managers font confiance aux équipes et où il est possible d’exprimer ce que l’on ressent.

Une ambiance favorable à l’épanouissement passe par plusieurs facteurs :

  • Le fait que l’entreprise accorde une réelle liberté pour faire son travail pour 33% des candidats,
  • Le fait de pouvoir exprimer ses idées et sa créativité pour 32% d’entre eux,
  • Le fait de se sentir écouté pour 30%,
  • Le fait de pouvoir dire ce que l’on pense pour 30%.


Ce besoin de pouvoir exprimer sa personnalité sur son lieu de travail est fortement corrélé au fait de se sentir heureux au quotidien.

« Être heureux est une notion très importante pour la marque employeur des entreprises. En effet, c’est ce qui pousse les candidats à recommander fortement l’entreprise dans laquelle ils travaillent auprès de leur entourage. Ceci devrait ainsi encourager les entreprises qui souhaitent valoriser leur image à agir pour renforcer le bien-être de leurs collaborateurs au quotidien », explique David Bernard, CEO et fondateur d’AssessFirst.
À noter : les 2259 interrogés ont attribué, en moyenne, une note de 6,9 sur 10 à la question « dans votre travail actuel, estimez-vous que vous avez l’impression de pouvoir être pleinement vous-même ? ».

➜ La relation avec son manager et ses collègues : véritable moteur de l’engagement

Par ailleurs, l’étude a démontré que le bien-être au travail dépendait de l’état des relations avec son environnement professionnel.

En effet, les personnes qui entretiennent une relation amicale avec leur manager sont 2 fois plus investies que ceux estimant avoir une relation « tendue » ou inexistante avec leurs supérieurs.
Bénéficier d’une relation de qualité avec son manager inciterait les collaborateurs à recommander 2,5 fois plus leur entreprise que les personnes dont la relation à leur manager est qualifiée de tendue.

Toutefois, le manager n’est pas uniquement la seule relation à privilégier. Les relations avec les collègues déterminent également fortement le sentiment de bien-être au travail. En effet, 26% des interrogés pensent qu’être soi-même passe par le fait de pouvoir rire et s’amuser sur son lieu de travail.
A contrario de ceux ayant des relations amicales au travail, les salariés ayant des relations conflictuelles avec leurs collègues étouffent à 60% leur personnalité.

Cependant, si les personnes interrogées préfèrent avoir des relations inexistantes plutôt que conflictuelles avec leur manager, c’est tout le contraire lorsqu’il s’agit de la relation avec les collègues ! Le fait d’avoir des relations inexistantes avec ses collègues a un impact plus négatif sur l’engagement, sur le sentiment d’être heureux et sur l’investissement que le fait d’avoir des relations conflictuelles avec eux.

 

Pour plus d'informations sur : www.assessfirst.com




SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram