Accueil > EMPLOI > ASTUCES EMPLOI > Actualités > 5 idées pour dépoussiérer le recrutement de ses salariés

5 idées pour dépoussiérer le recrutement de ses salariés

Publié le 14/11/2017
Pour attirer les candidats, de plus en plus d'entreprises sortent des sentiers battus, ne se contentant plus de simples CV ou lettres de motivations mais misant sur l'originalité...

L'avènement des réseaux sociaux et des algorithmes a changé la donne ces dix dernières années. Aujourd'hui, les entreprises, qui veulent davantage diversifier les profils de leurs salariés, ont mis au point des techniques de recrutement innovantes et "poussées". Retour sur 5 concepts qui ont fait leurs preuves auprès des recruteurs. 

 

➜ Snapchat 

Les "snaps" et les "stories" font dorénavant partie de notre quotidien. Les utilisateurs de Snapchat âgés de moins de 26 ans consultent l'application 20 fois par jour. Les marques sont à la recherche d'une nouvelle génération de candidats à séduire et dans ce contexte, certaines ont fait le pari d'y recruter leurs nouveaux collaborateurs. 

C'est le cas de McDonald's qui devait embaucher des centaines de jeunes américains cet été. Pour postuler ? Les candidats glissaient vers le haut une fois sur la publicité de la firme. Ils étaient ensuite redirigés vers la page carrière McDonald's intégrée dans l'application. Une fois sur cette page, un filtre personnalisé leur permettrait de se transformer en équipier et d'expliquer (en 10 secondes) pourquoi ils devaient être embauchés. Une façon simple et originale de recruter des jeunes employés. 

 

➜ La caméra cachée

Les entretiens d'embauche ce sont toujours les mêmes questions et les mêmes réponses préparées. Alors pour Heineken, il était temps de dépoussiérer cet exercice.

La marque de bière avait lancé "The Candidate" un programme de recrutement plutôt atypique : sous caméra cachées, l'objectif était de contourner les questions types d'entretien afin de surprendre les candidats, évaluer leurs capacités à réagir face au stress, face à des situations déstabilisantes ou encore face à des situations d'urgence.

Les trois meilleurs candidats ont été départagés par les votes du Marketing d'Heineken. Avec cette opération, Heineken adopte ainsi une approche humaine, afin de toucher émotionnellement ses futurs collaborateurs. Finalement, un candidat motivé et passionné par son entreprise, n'est-ce pas la bonne façon de le rendre créatif et productif ? 

 

➜ L'intelligence artificielle

Face au turnover grandissant, à la fuite des talents et à l'apparition de nouveaux métiers dans le numérique, les ressources humaines doivent s'adapter. Pour soutenir la transition digitale qu'opère le secteur, quelques startups se sont lancées sur le marché. 

C'est le cas d'HireSweet qui a développé sa propre intelligence artificielle, baptisée Cerebo, au service des recruteurs. Mis à disposition des entreprises, l'algorithme de la startup analyse ainsi des dizaines de millions de pages internet sur les réseaux sociaux et données publiques pour identifier les profils les plus pertinents, pour une offre d'emploi donnée. HireSweet va jusqu'à accompagner les recruteurs dans le contact personnel des potentiels candidats. 

 

➜ l'escape game

Jouer pour être recruté : de plus en plus d'entreprises utilisent les escape game pour dénicher de nouveaux salariés. Dans le cadre d'un recrutement, l'idée est de regrouper les participants et de les faire collaborer pour atteindre un objectif commun. La finalité de cette méthode n'est pas forcément de faire en sorte que les participants viennent à bout des énigmes, mais de voir comment ils fonctionnent en groupe et surtout de voir la personnalité des candidats émerger. 

C'est le cas de l'entreprise Allianz qui, tous les trimestres, effectue ses sessions de recrutement à l'escape game parisien LeavinRoom

"Pour nous, l'escape game est un bon moyen d'en savoir plus sur les personnes : qui est leader ? Qui sait travailler en équipe ? Qui sait gérer son stress ? La pression du temps révèle le vrai visage des candidats. Nous n'allons pas analyser leur réussite mais leur comportement : ils vont penser qu'il faut réussir avant tout et négliger leur manière d'agir" explique Agathe Roussel, DRH chez Allianz. 

 

➜ Le recrutement mobile

En matière de recrutement, l'heure est également au "matching", avec la promesse identique à celle des sites de rencontres : trouver le candidat idéal grâce aux algorithmes. De nombreuses startups surfent aujourd'hui sur ce créneau et ont lancé leur application. 

Parmi elles, Kudoz qui se positionne comme le "Tinder du recrutement". Le concept est simple : le candidat se connecte avec son profil Linkedin et l'algorithme développé lui propose des offres auquel il répondra en "swippant" à gauche ou à droite s'il est ou non intéressé. 
D'une manière similaire, les recruteurs consultent les candidatures sur une interface web et "match" les profils souhaités pour avancer dans le processus de recrutement. Ainsi ils ont l'assurance de trouver des candidats qualifiés et motivés par l'offre. 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram