Accueil > VIE PRO / VIE PERSO > VIE PROFESSIONNELLE > Coaching > 5 conseils pour manager en télétravail

5 conseils pour manager en télétravail

Publié le 12/11/2020
Depuis fin octobre, le télétravail n'est plus une option mais une obligation pour les travailleurs, salariés ou indépendants pouvant exercer leur activité à distance. Démocratisé durant le 1er confinement pour endiguer la propagation de la COVID19, nombreux sont les managers qui ont commis des écueils pouvant s'apparenter à du harcèlement moral. En parallèle, certains salariés se sont surmenés pour faire face à cette situation inédite et dans les cas les plus graves, ont frôlé le burnout.

→ S'assurer que tous les salariés sont bien outillés : pour que tous les collaborateurs puissent mener à bien leurs projets sans difficulté, il est primordial de s'assurer que tous sont équipés en matériel informatique fiable et performant. Rien de pire que d'avoir des problèmes techniques et de se retrouver démuni.

 

→ Conserver un lien régulier : avec l'obligation du télétravail, difficile de conserver une cohésion d'équipe ou de veiller au bien-être de chacun de ses collaborateurs. Il est important d'organiser régulièrement une réunion visio (une fois par semaine) avec les collègues et responsables directs pour faire un point sur les tâches en cours, les problèmes rencontrés, avoir les avis des uns et des autres, leurs idées mais aussi savoir si tout va bien, prendre des nouvelles mais tous ensemble.

 

→ Cadrer les horaires : important pour que chacun puisse tracer une limite entre vie professionnelle et personnelle, rappeler les heures de travail ou fixer des heures d'accès au serveur de la société (ex : 8h – 19h) permet aussi de s'assurer que tout le monde travaille en même temps et évite que certains fassent des horaires « élastiques. ». Cela désamorce également les tensions avec ceux ayant l'impression de travailler plus que les autres.

 

→ Ne mettre personne de côté : si un collègue peut être concerné par un sujet, il faut éviter de laisser quelqu'un en dehors des discussions par mail ou instantanées. Veiller à toujours faire circuler l'information et faire participer tous ceux qui peuvent être concernés par un sujet précis contribue à conserver performance et entente de groupe.

 

→ Témoigner de la reconnaissance à ses équipes : lorsque le télétravail dure, le dirigeant peut éventuellement réfléchir à attribuer une prime de compensation pour les frais engendrés (électriques notamment). Le manager ou dirigeant peut aussi remercier ses collaborateurs pour leur implication. Même si faire son travail semble une évidence, il est toujours agréable et rassurant de savoir qu'il est reconnu.

 

« Ces bonnes pratiquent peuvent sembler anodines mais sont indispensables pour la bonne santé de l'entreprise comme pour le bien être des différents membres d'une équipe. Le télétravail n'est pas non plus un pare-feu au harcèlement moral. La pression économique peut exacerber les tensions et donner des ailes au « harceleur du bureau ». Guidé par un sentiment d'impunité, le manager harceleur ne pense pas ne pas respecter la loi lorsqu'il s'affranchit des horaires de son ou ses collaborateurs. Il peut également formuler des demandes irréalisables voire contradictoires pour entretenir de manière permanente une aliénation professionnelle et avoir un prétexte pour ensuite formuler des reproches. Les dirigeants doivent rester vigilants y compris en période de télétravail » explique Thierry della Rovere, fondateur de StopMarcel.

 

 

A propos de StopMarcel

Lancé fin 2019 Thierry della Rovere, StopMarcel est le 1er site de prévention contre les risques psycho sociaux et le harcèlement au travail. Pratique et intuitif, l'outil se pose comme un intermédiaire entre les victimes de harcèlement et les employeurs, soumis à des obligations. Il permet de déclarer en ligne des comportements jugés déplacés en toute confidentialité et en toute sécurité en évitant le sentiment de honte et de jugement souvent ressenti par les victimes. L'employeur pourra quant à lui justifier devant un juge l'absence de déclarations de harcèlement ou prouver avoir pris des mesures préventives et correctives pour protéger ses collaborateurs contre le harcèlement et/ou les discriminations comme le lui impose la loi. 

 

 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram