Accueil > EMPLOI > ASTUCES EMPLOI > La recherche d'emploi > 43% des personnes en recherche d’emploi souffrent du manque de feedback au cours d’un processus de recrutement

43% des personnes en recherche d’emploi souffrent du manque de feedback au cours d’un processus de recrutement

Publié le 29/05/2018
Robert Half, cabinet de recrutement spécialisé, poursuit son enquête sur les tendances et procédure de recrutement en interrogeant 1 000 candidats français à propos des tendances et procédures de recrutement*. Le constat est sans appel : les entreprises se privent de candidats talentueux à cause d’une mauvaise communication et procédures de recrutement trop longues.

D’après cette étude, la plus grande frustration des candidats concerne le manque de feedback de l’employeur potentiel à propos de leur évolution dans le processus de recrutement suite à de premiers contacts.

Sont ensuite cités :

  • un trop grand nombre d’entretiens (40 %)
  • la prise de décision retardée/ lente (34%).
  • une mauvaise communication / floue sur les différentes étapes nécessaires du processus (31%) Alors qu’au cours d’une recherche d’emploi ils sont 82 % des candidats à dire qu’ils reçoivent plusieurs propositions d’entretiens. Les entreprises doivent améliorer et accélérer leurs phases de recrutements pour embaucher les meilleurs profils car ceux-ci sont en position de force.

➜ Attitude proactive des candidats en recherche

Quand un professionnel recherche une nouvelle opportunité, il se lance dans ce projet de manière très active : 54,7% des candidats postulent à 10 jobs en même temps au moins. Si 90% des recruteurs considèrent néanmoins qu’il est difficile de trouver des candidats qualifiés, cela signifie qu’un recruteur doit réagir vite s’il ne veut pas passer à côté d’un talent. « La pénurie de profils qualifiés sur certains métiers, fait du recrutement un marché mené par les candidats. Les entreprises ne peuvent donc pas se permettre de perdre des bons postulants à cause de processus de recrutement trop longs, plombés par un trop grand nombre d’entretiens. » Explique Ludivine Carsenti, directeur de division finance d’entreprise chez Robert Half.

En effet, si 43% des candidats ne reçoivent aucun feedback de leur employeur potentiel concernant les entretiens passés, 52,4% ne sont pas mis au courant des raisons pour lesquelles ils ne sont pas retenus pour le poste. Les entreprises doivent se méfier des conséquences de ces frustrations : près de 70% des candidats interrogés déclarent perdre de l’intérêt pour un poste si le processus de recrutement est trop long et 34% iraient même jusqu’à retirer leur candidature sans réponse de l’entreprise, au bout de 2 semaines. « Bien que les entretiens en plusieurs étapes soient inévitables, une communication en temps réel tout au long de la progression du recrutement est essentielle pour que les candidats restent intéressés par le poste. N’oublions pas qu’un processus de recrutement participe à l’image de l’entreprise et peut avoir un impact négatif sur sa réputation. Les candidats ayant eu une mauvaise expérience avec une entreprise sont non seulement susceptibles de retirer leur candidature, et ils pourraient potentiellement véhiculer une mauvaise image de l’entreprise, compromettant sa marque employeur. » Conclut Ludivine Carsenti.

* Enquête réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half en décembre 2017 auprès de 1000 salariés en France, en recherche d’emploi ou ayant recherché un emploi au cours des douze derniers mois.

 

Pour plus d'informations sur : www.roberthalf.fr

 


SUIVEZ-NOUS !
LinkedIn
Facebook
YouTube
Twitter
Instagram